Littérature traduite

  • Pendant les vacances, je pouvais retourner chez Nonna, retrouver cette vie qui resta longtemps la seule qui me paraissait juste.

  • Jürg Schubiger, qui a décidément plus d'une corde à son arc, décoche les flèches de Cupidon. Il nous raconte, par exemple, que deux êtres amoureux ne savaient pas comment s'y prendre pour s'embrasser. Ils en restaient donc aux salutations polies, jusqu'au jour où leur bouche se trouvèrent. Si simple, ils ne l'auraient pas imaginé !
    Une vingtaine de poèmes sur le thème de l'amour illustrés par Wolf Erlbruch qui a choisi des animaux amoureux dont les paires sont parfois improbables : hibou et écureuil, escargot et souris, chien et chèvre, et même chat et chien se lancent dans l'aventure amoureuse ! Seuls lapins, canards et ours restent entre eux.
    Ressemblance ou dissemblance, quelle garantie de réussite ?

  • Imaginez un pays où la mort n'existe pas. Un pays où l'on n'a pas besoin de se souhaiter «.bonne journée.» ou «.bonne chance.» parce que l'on sait que de toute façon la journée sera bonne et que l'on ne manquera jamais de chance. Jusqu'au jour ou, appuyée sur son parapluie noir, la mort fait une halte dans un village, discrètement et sans bruit. Dès lors les catastrophes s'enchaînent. Un texte poétique et profond sur la mort et son appréhension, un sujet cher à l'auteur Jürg Schubiger, illustré par le trait naïf et coloré de R. S. Berner, l'illustratrice des livres des saisons.

  • Une petite fi lle, un taureau, un loup et une grande femme suivent leur aventure sous la plume de l'écrivain Jürg Schubiger. Ils passent d'une histoire à l'autre, sans préméditation... Le lecteur est invité malgré lui à s'interroger sur les thèmes divers de la philosophie, somme toute de la vie ; l'identité, la vieillesse, l'amour etc. Libre à celui qui lit d'entrer dans ce jeu, comme un miroir de la liberté de l'écrivain. Becket et Ionesco ne sont pas loin ! Tendre et drôle est le regard de l'illustratrice Jutta Bauer sur ces histoires à la fois sérieuses et loufoques. Un grand Schubiger, rare écrivain pour la jeunesse qui n'a pas peur d'impliquer ses lecteurs dans ses chemins de création.
    />

  • L'affaire est forcément spéciale, quand trois grands noms de la littérature jeunesse collaborent.
    Étonnant, sérieux, avec un scintillement dans les yeux - voilà le style que Jürg Schubiger et Franz Hohler ont choisi pour Aux Commencements. Ensemble, ils racontent des histoires sur la Création : Comment tout a commencé quand le grand oiseau noir a ouvert la porte pour rien ; D'où viennent les noms. Ou les nez ; Qui met les étoiles dans le ciel ; Ce que Dieu a fait avec la boîte pleine de pois qu'il a reçu un jour ; Et comment, un autre jour, il a soudainement tiré le monde entier de sa manche, comme un magicien. Les illustrations de Jutta Bauer, faites de collages et de dessins, donnent plus de vie encore à toutes ces merveilleuses histoires.

empty