Milan

  • Salma est en colère.
    « Chante, dit l'oiseau, ça chasse la colère. ».
    Mais Salma n'aime que danser.
    « Danse, alors dit l'oiseau.
    - Non non et non !
    - Pourquoi ? Tu as peur de danser ? ».
    Aaaaaah là, Salma est vexée, elle va lui montrer...
    Un petit texte malin et poétique, à lire et relire en battant des mains.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le roi lion part en vacances et doit trouver un remplaçant...
    Tous les animaux veulent la couronne et crient : "Moi ! Moi ! Moi !" Qui sera choisi ? Le plus beau, le plus costaud ou... le plus rigolo ?

  • La sorcière Carabossue ne comprend plus rien : ses animaux sont devenus gentils. Panique à bord !

    Ajouter au panier
    En stock
  • Petit Aigle est un pêcheur très doué. Mais l'ours aussi... Pour garder son poisson, le petit Indien est prêt à tout !

  • Quand Jenny, une fillette plutôt bravache, s'improvise shérif à la place du shérif, c'est l'ordre et la paix qui vont régner sur la ville... Et c'est pas un Big Jo et ses 120 kilos qui vont l'impressionner...

  • Si seulement les poules avaient des dents, Basile recevrait tout ce qu'il veut. C'est ce que lui disent tout le temps ses parents ! Alors, quand il voit une étoile filante, vite, vite, il fait un voeu ! Mais quand Rousse et Princesse se mettent à mordre tout ce qui bouge, rien ne va plus ! AÏe aïe aïe, comment les arrêter ?

  • Dès la grande section de Maternelle, Milan Poche Poussin accompagne les apprentis lecteurs avec une formule inédite de livre en 3 parties : 1.L'échauffement, avec des jeux pour prendre confiance - 2. Le récit, avec une histoire simple à lire - 3. La récréation, avec une comptine pour se détendre. Une nouvelle collection conçue avec un conseiller pédagogique pour entrer dans la lecture en douceur.Le papa de Lucie est vraiment un super-papa : il lui a offert un robot ! Kop joue au foot, fait du vélo et prépare même les crêpes ! Mais Kop sait-il vraiment tout faire ?

  • Petit-Cuissot est très malin. Son frère, Gros-Gigot, est très costaud. Ils vont s'affronter pour succéder à leur père. Mais, attention, le vieux chef peut encore frapper...

  • Gros-Pif est une brute. Il ne sait que crier et ordonner. Jusqu'au jour où un étrange petit bonhomme fait son apparition, un drôle d'objet à la main. Cet objet, c'est un livre, et il intrigue tout de suite Gros-Pif, qui s'en empare sans ménagement... Que pourrait-il bien en faire, lui qui ne sait pas lire ?

    Gros-Pif est une brute. Une brute épaisse. Sur sa planète, il passe son temps à terroriser les gens. Il crie sans cesse : « Donne-moi ton jouet, ou je te casse le nez ! », « Donne-moi ton gâteau, ou je te casse le dos ! »... Bref, Gros-Pif casse les pieds de tout le monde. Un jour, un drôle d'engin se pose sur sa planète.
    Un petit bonhomme en sort, portant un objet que Gros-Pif n'a encore jamais vu...
    Cet objet, c'est un livre. Et Gros-Pif le furieux, Gros-Pif l'impatient, Gros-Pif la brute décide qu'il va apprendre à lire, et tout de suite !
    Et il tient parole ! Ce n'est pas facile, c'est même plutôt laborieux, mais arrive un jour où Gros-Pif est capable de lire un livre en entier, tout seul.
    Le petit bonhomme invite alors tous les voisins à venir assister à cet exploit.
    Gros-Pif n'est plus une brute... mais on ne se refait pas. Car Gros-Pif aime tellement lire désormais qu'il est bien capable d'obliger les autres à l'écouter lire ses histoires !

  • Habillé des superhéros demande beaucoup de temps ; trop de temps même...

  • « Il y a toujours un enfant pour demander : comment fait-on pour inventer une histoire ? Il mérite une réponse honnête ». Inspiré par cette phrase de Gianni Rodari, Bernard Friot invente un livre-coffret ingénieux et ludique, une véritable boîte à outils pour excercer son imagination, inventer des histoires et se lancer en écriture. Mettre en mouvement l'imagination des enfants et les inciter à écrire, prendre part en s'amusant à la création d'une histoire, voilà le contrat de lecture de cette boîte à outils de l'apprenti écrivain. Un carnet, intitulé «Moteur à rédaction», rassemble des activités qui sont autant d'ateliers d'écriture. Chaque atelier convoque des «outils» (jeu de cartes, plateau de jeu, moulins à paroles, réservoir à réel, catalogue de personnage, etc.) qui sont « physiquement » proposés à l'enfant. Le tout, carnet et outils, rassemblé dans une boîte à fermeture aimantée. Chaque atelier s'accompagne d'une histoire écrite par l'auteur illustrant l'activité proposée. Une manière attractive et ludique de faire entrer les enfants dans l'écriture sans qu'ils aient l'impression de faire des exercices scolaires.

  • Noël est un vieux bonhomme grincheux. Dans la vie, il fabrique de l'huile de foie de morue, censée aider les enfants à grandir. Et chaque 24 décembre, il va manger chez sa grand-mère, pour son anniversaire. Elle aime tellement son petit-fils qu'elle lui prépare toujours un vrai festin. Cette année-là, le 25 décembre, alors que Noël rentre de chez sa grand-mère, il rencontre des lutins perdus qui le supplient de leur offrir un logis. En échange, ils travailleront pour lui ! Grâce aux lutins, la production d'huile de foie de morue est phénoménale, et Noël atteint une renommée mondiale !L'année suivante, rien ne va plus ! Un savant a découvert que l'huile de foie de morue n'a aucun effet sur la croissance des enfants. Noël va devoir fermer sa fabrique. Qu'à cela ne tienne, les lutins ont une idée : et si Noël fabriquait des jouets au lieu de produire de l'huile de foie de morue ? Et si Noël se faisait pousser la barbe ? Et si Noël faisait sa tournée sur un traîneau volant ? Mais il lui faudrait aussi un nom de scène, et, pour ça, les lutins ont une idée : il s'appellera désormais le père Noël !

  • Le poeme de l'espace Nouv.

    Le poeme de l'espace

    Leroy/Dutto

    • Milan
    • 2 Février 2022

    Sur le chemin de l'école, il ne faut pas traîner ni se mettre en retard. Même si on n'a pas préparé sa poésie et qu'on a mal au ventre. Surtout si on n'a pas préparé sa poésie! Mais quelqu'un demande un service à Clotaire: un marchand de barbe à papa déguisé en cosmonaute. Et cette petite aventure, de façon tout à fait inattendue, va lui donner de l'inspiration et sauver sa journée!

  • Stop ! Les morts-vivants deviennent trop agaçants : ils laissent traîner leurs os à tous les coins de rue ! Le gouvernement a décidé de les éliminer en faisant exploser une bombe au carototogène.
    Car les morts-vivants sont allergiques aux carottes, c'est bien connu ! Mais Anatole est d'un autre avis. D'abord ils ne sont pas si agaçants, et en plus son meilleur ami est lui-même un mort-vivant. Reste à trouver une solution pour arrêter la bombe...

  • Edgar est vigile dans un supermarché. D'habitude, personne ne vient le déranger : il est bien trop bougon ! Mais, aujourd'hui, Dédé a perdu son papa, et il a peur. Reste à savoir si Edgar arrivera à retrouver ce fameux papa. sans craquer !

empty