Max Curry

  • Michel, le narrateur, est un pigiste de 24 ans. Au journal, on ne prend pas vraiment au sérieux les désordres étudiants qui ont commencé à la faculté de Nanterre et à part lui, personne ne propose de rapporter les faits.
    Dans son carnet de bord, il consigne les événements auxquels il assiste au cours de ses pérégrinations dans Paris et les rencontres faites durant ce mois de mai inoubliable. Un carnet où l'on retrouve l'esprit de Mai 68 qui a animé les manifestants et résonné dans les rues avec ces tracts, affiches, slogans : autant de témoignages d'une époque inventive et pleine d'espérances.
    Un roman graphique en bichromie qui veut transmettre une impression juste de Mai 68, en hommage à l'effervescence créative de cette période mythique.
    Un journal intime, épique, pour vivre cette lame de fond qui déferla sur les valeurs traditionnelles de la société.

empty