Philip Giordano

  • L'étoile de Robin

    Philip Giordano

    • Milan
    • 17 Avril 2019

    Robin est doux et sensible. Les autres bouquetins passent leur temps à se bagarrer. Lui, préfère explorer les hautes prairies. Incompris, il décide de quitter sa harde pour réaliser son rêve : grimper au-delà des nuages jusqu'au sommet de la montagne. Un album graphique et poétique pour parler de la différence et de l'entr

  • Ulysse est un jeune bécasseau qui n'a pas froid aux yeux. Chaque jour, il attend sur la plage le passage de la tempête. Que c'est amusant de voler entre les grosses vagues et de sentir le vent souffler ! Jusqu'au jour où il rencontre Coki, un petit coquillage échoué sur le sable. Coki est tout triste : il était sur le rocher avec ses amis lorsque la tempête les a emportés. Aussitôt, Ulysse lui propose de l'aider à les retrouver. Mais par où commencer ? Une seule solution : suivre la tempête !

  • Après Le Pingouin qui avait froid, Philip Giordano nous fait découvrir une nouvelle fable sur la différence et l'amitié.

    Iris, une jeune hirondelle, redécouvre avec plaisir la forêt où elle vit au printemps et en été, car, quand vient l'automne, elle doit repartir avec ses congénères. Mais Iris est curieuse : quand elle apprend que l'hiver arrive, elle décide de rester pour découvrir à quoi cela ressemble. Elle voit donc partir sa famille vers les pays chauds et reste dans la forêt. En automne, Iris continue de trouver des insectes à manger. Elle s'amuse à voler entre les arbres qui perdent leurs feuilles et s'émerveille devant leurs couleurs flamboyantes.
    Bientôt l'hiver arrive. Iris s'endort dans la neige... Un écureuil la recueille et partage avec elle son abri. Ils vont passer l'hiver ensemble, à découvrir un nouveau paysage et à trouver des insectes cachés dans la terre. Puis le printemps revient, et, avec lui, les hirondelles...

    Tel un récit initiatique, cet album accompagne Iris, la jeune hirondelle, toute une année. Philip Giordano, encore une fois, joue avec les formes et les couleurs qui changent au rythme des saisons. Il propose ainsi des pages très lumineuses et foisonnantes aux saisons chaudes, et des illustrations presque nues aux saisons froides.

  • Le pingouin qui avait froid

    Philip Giordano

    • Milan
    • 21 Septembre 2016

    Une très belle histoire initiatique. Un petit pingouin qui a froid dans l'univers unicolore de la banquise part avec son amie la baleine vers les tropiques à la découverte de la chaleur. Ses amis des îles lui confieront une écharpe de toutes les couleurs. Il rentrera dans sa famille avec elle, et il n'aura plus jamais froid.

  • Milan Éditions lance une nouvelle série de livres-jeux "cherche et trouve" tout-carton. Pour jouer, l'enfant fait tourner les roues présentes sur chaque plateau de jeu, puis recherche les éléments désignés dans la grande scène.
    - Un concept innovant avec deux roues à actionner, une pour dé- couvrir la forme à rechercher, une autre pour la couleur. Un méca- nisme intelligent et ludique que l'enfant peut manipuler en toute autonomie !
    - Une fabrication solide et maniable, sur le même format que les livres-jeux de la collection "Mon premier mémo" (vendus à plus de 9 000 ex. depuis janvier 2016).
    - les illustrations géométriques et colorées de Philip Giordano pour un "cherche et trouve" graphique et élégant.

    Milan éveil propose une déclinaison du «cherche-et-trouve» dans un nou- veau livre-jeu tout-carton à destination des enfants dès 3 ans. en tout 5 pla- teaux de jeu sont à découvrir sur le thème des saisons. sur chaque double page, une grande scène illustrée, que l'enfant devra observer attentivement pour retrouver différents éléments.
    La singularité de ce livre-jeu repose sur la manière dont les consignes sont données à l'enfant. chaque double page contient 2 roues à actionner pour jouer :
    - la première roue propose 4 animaux différents. l'enfant tourne cette roue pour sélectionner l'animal qu'il doit identifier dans la scène.
    - la seconde propose 4 couleurs différentes. l'enfant tourne cette roue pour sélectionner une couleur. Puis, il pointe l'animal de cette couleur dans la scène.
    Ce système de roues permet 3 niveaux de jeux graduels, qui font appel à des notions différentes chez l'enfant. le premier niveau a une fonction d'imagier : l'enfant reconnaît et nomme les animaux. le deuxième niveau lui permet d'apprendre les couleurs. enfin, le troisième niveau, qui correspond à la combinaison des 2 roues, lui permet de travailler sa précision.
    Avec ce livre-jeu, l'enfant développe son sens de l'observation et sa concen- tration. il stimule également son vocabulaire. le mécanisme de la roue, qui offre plusieurs combinaisons possibles, est le véritable plus de cet ouvrage.
    Ce procédé est ludique, intuitif, et l'enfant peut l'utiliser en toute autonomie.
    Pour illustrer ce titre, Milan a fait appel à Philip Giordano, un des illustrateurs «chouchous» du fabricant de jouets Djeco. il nous offre ici 5 «univers» co- lorés et riches en détails, suffisamment foisonnants pour occuper les petits joueurs.

  • C'est ma maison

    Philip Giordano

    • Milan
    • 20 Septembre 2017

    Une maison c'est le lieu où l'on se sent bien. Que ce soit une feuille, un étang ou une coquille, ou même un petit bout de ciel !
    Dernier-né de Philip Giordano, C'est ma maison est un album poétique, qui décline la forme classique de la maison pour mettre en mots et en images les différents habitats des animaux.
    Un imagier original et ludique qui charmera les plus petits !

    Tout d'abord, il y a une petite fille qui nous fait signe depuis sa maison.
    Puis on découvre :
    Un chien couché dans sa niche, un oisillon dans son nid douillet, un écureuil tout en haut d'une branche, une grenouille posée sur son nénuphar, des canards barbotant dans leur étang...
    Au fil des pages, Philip Giordano, dans un jeu de formes et de couleurs, nous emmène à la découverte des lieux de vie des animaux. Des habitats différents, adaptés à chacun mais qui partent de la même forme, celle d'une maison.
    L'imagier devient vite l'occasion pour l'auteur d'aborder de manière symbolique la problématique du déracinement, que les enfants peuvent parfois ressentir lors des divorces et des déménagements. Car, au-delà du lieu de vie, la maison représente le foyer bâti autour des parents et de la famille. La chute de l'album prend alors tout son sens : « La maison, c'est là où l'on se sent bien. » Une chute qui est là pour rappeler à l'enfant que la maison est avant tout un lieu que l'on construit avec son coeur.

  • Que se passe-t-il sur le sol ? Une sauterelle bondit, un arbre grandit, un lièvre court...
    Et sous le sol ? Une taupe creuse, une graine pousse, une betterave mûrit...

    Cet imagier graphique, aux lignes douces, est très accessible aux petits.
    À travers des scènes simples et charmantes, on découvre tout ce qui habite le monde, dessus ou dessous.

  • Que se passe-t-il dans le ciel ? Un nuage passe, une abeille bourdonne, une graine tournoie....
    Et sous la mer ? Une chauve-souris chasse, un volcan émerge, un sous-marin vrombit...

    Cet imagier graphique, aux lignes douces, est très accessible aux petits.
    À travers des scènes simples et charmantes, on découvre tout ce qui habite le monde, en haut ou en bas.

  • Que se passe-t-il en été ? La glace fond, le blé pousse, le fruit tombe...
    Et en hiver ? La soupe mijote, les blés scintillent, le loup se cache...

    Cet imagier graphique, aux lignes douces, est très accessible aux petits.
    À travers des scènes simples et charmantes, on découvre tout ce qui habite le monde, au fil des saisons.

  • Que se passe-t-il quand le Soleil se lève ? La Lune disparaît, le chat s'étire, la voiture démarre...
    Et quand c'est la Lune qui se lève ? Le Soleil se couche, la fleur se ferme, la maison s'endort...

    Cet imagier graphique, aux lignes douces, est très accessible aux petits.
    À travers des scènes simples et charmantes, on découvre tout ce qui habite le monde, de jour comme de nuit.

  • La dernière petite graine a bien du mal à quitter son arbre pour aller faire germer sa vie un peu plus loin.
    L'arbre, lui, n'en finit pas de trouver des excuses pour qu'elle reste auprès de lui, une nuit, un jour encore. mais bientôt, c'est sûr, la petite graine grandira.

  • Le petit monstre Noir-noir vit sur une île noire-noire sans rien connaître des autres couleurs qui existent dans la vie.
    Comme il rêve de faire les plus belles photographies du monde, une chauve-souris noire-noire l'invite à construire une barque pour partir, à l'aventure, ce qui n'est pas non plus sans inconvénient... Une belle histoire tout en couleurs-couleurs pour les enfants d'ici ou d'ailleurs.

empty