Pierre Leroy

  • Pierre Leroy, maire de Puy-Saint-André, petite commune aux portes de Briançon (Hautes-Alpes) raconte son expérience pour avoir accompagné sa commune sur la voie de la transition écologique. son exemple est désormais repris dans tout le pays.

  • Avec la maladie et la guerre, la famine, qu'il ne faut pas confondre avec la faim, est un des grands malheurs qui frappe le monde depuis toujours, au point que l'Apocalypse en a fait son troisième cavalier. Pourtant, il y a 10 000 ans, les paysans du monde ont commencé à développer l'agriculture et l'élevage, mais, tels Sisyphe, ils ont constamment échoué : partout, la famine a toujours gagné, aidée parfois, dans un passé récent, par des politiques agricoles hostiles aux paysans.
    Et puis, depuis une génération, les famines naturelles ont disparu, suite à des progrès agricoles fulgurants. Il est évidemment trop tôt pour pavoiser, car la faim et la malnutrition existent encore, et l'augmentation à venir de la population africaine peut provoquer des mauvaises surprises. Il semble toutefois que les famines naturelles aient disparu. Cet essai rend hommage aux paysans du monde, ainsi qu'aux chercheurs et aux institutions comme la FAO qui ont permis d'obtenir ce résultat.
    Né en 1941, fils de paysans bretons très pauvres, licencié ès lettres classiques, ancien élève de Sciences Po et de l'ENA, Pierre le Roy a fait toute sa carrière dans le monde agricole et a écrit une dizaine d'ouvrages sur l'agriculture française, européenne et mondiale. Aujourd'hui retraité, il est par ailleurs le créateur de l'indice du bonheur mondial, publié tous les ans depuis 2000 sur le site Internet GLOBECO, et continue à étudier l'évolution de l'agriculture et de l'alimentation mondiales.

  • STRATEGOR est le livre de référence en stratégie, à la pointe de la pédagogie et des enjeux des entreprises. Il propose l'alliance efficace des connaissances théoriques, des méthodes opérationnelles et des cas réels d'entreprises variées.
    Cette 8e édition entièrement remaniée évolue encore pour proposer de nouveaux cas d'entreprises et prendre en compte l'impact du digital sur la stratégie.
    Les + STRATEGOR :
    PRATIQUE : 40 fiches pratiques pour employer les outils de la stratégie, des figures pour mémoriser les modèles, des points-clés pour retenir l'essentiel.
    ENRICHI : les corrigés en ligne des cas d'entreprise à consulter sur dunod.com.

  • Grammaire d´usage de l´espagnol contemporain Cette grammaire est un large inventaire de l´espagnol actuel : emplois « académiques » et emplois de la langue quotidienne.Elle s´appuie sur le dépouillement de plus de 15 000 exemples attestés tirés des textes contemporains et de la presse et donne, sous une forme accessible, une description claire et précise du système de la langue.Les usages communs à tous les pays hispanophones et ceux qui sont propres à l´Amérique latine ont été relevés et méthodiquement consignés.Grammaire pratique, elle est le guide indispensable des étudiants des classes préparatoires et des universités ainsi que de tous ceux qui s´intéressent à la langue espagnole contemporaine. Auteurs :Pierre Gerboin, professeur honoraire de classes préparatoires commerciales à ParisChristine Leroy, professeur en classes préparatoires à Marseille

  • Qu'est-ce que le droit animalier ? Ce corpus de textes et de décisions de justice concernant les animaux dans le droit positif, par conséquent distinct de la notion philosophique de droits des animaux, est éclairé par les sources qui ont contribué à son édification. Ses enjeux philosophiques, touchant entre autres à la spécificité de l'animal, au droit naturel, à la relation entre devoirs et droits, d'une part, et ses enjeux réflexifs sur le Droit en général, d'autre part, occupent la première partie. Les deux autres parties du livres s'attachent à une analyse détaillée des textes comme des décisions de justice selon les deux axes, opposés, qui nourrissent le droit animalier : un droit contre les animaux et un droit pour les animaux. L'examen du droit animalier révèle une profonde hostilité de l'homme à l'égard des animaux, aujourd'hui de plus en plus clairement remise en cause. Au-delà des aspects strictement juridiques, une contribution à l'anthropologie se dessine dans l'examen de la condition que le droit réserve aux animaux.

  • Il a dix ans, l'économie vacillait par la faute d'établissements de crédit emportés par la crise des subprimes. Le rétablissement a donné lieu à une création monétaire sans précédent, en grande partie détournée par des intérêts privés.

    Les banquiers bénéficiaires ont veillé à ne rien sacrifier de leurs immenses privilèges et poursuivent leurs activités spéculatives en multipliant l'endettement non productif. La défiance politique, entretenue par les effets de ce sous-investissement, mène, par la vassalisation des États, au gâchis écologique et au sous-emploi.

    Pourquoi les banques d'aujourd'hui ne s'intéressent-elles plus vraiment aux particuliers au profit exclusif des grands groupes ?

    Pourquoi ces groupes financiers privés, dont les plus gros bénéficient de la protection de l'Etat, sont-ils en sus dispensés de payer les impôts que paient les autres secteurs?

    Pourquoi n'y a-t-il jamais de responsables des multiples délits et des milliards d'amendes des banques ?

    Celles-ci vont-elles, une fois de plus, se présenter comme les victimes prioritaires de la crise sanitaire ?

    Comment réformer ce système financier dévoyé par la conjuration de l'ignorance et de la cupidité ?

    Ce livre d'un praticien des marchés financiers présente un procès documenté du système bancaire. Il oppose les tenants du régime actuel de libre cumul des métiers financiers avec sa confusion d'intérêts perverse et paralysante, et les partisans du retour à une vraie séparation bancaire concurrentielle pour rétablir un financement plus efficace et plus juste, donc plus durable, de l'économie du monde.

  • La ville est riche de son passé, fière de son présent. Les places d'Arras sont célèbres dans toute l'Europe. Robespierre, d'Artagnan, Vidocq, Verlaine... Au fil des rues et des pages, le lecteur et le passant croisent princes, manants, révolutionnaires, poètes... et créateurs d'aujourd'hui. La mémoire se conjugue avec la vie. Les Arrageois eux-mêmes ne cessent de se réapproprier le passé...entre vérités et légendes.
    Hervé Leroy interroge l'inconscient d'une ville où se superposent 200 ans d'histoire. La préface pleine de tendresse et d'humour est de Jean-Louis Fournier. Entre poésie et mystère, " Arras, la mémoire envoûtée " pose un regard contemporain.

  • A partir d'un chemin de croix biblique, inspiré de celui proposé par le pape Jean-Paul II en 2002, les enfants peuvent suivre les 14 stations. Pour chacune d'elle : un extrait de l'Evangile de Marc, un court texte expliquant ce que vit Jésus, une idée d'action à vivre en famille ou en paroisse. Les textes du livret ont été écrits par le père Pierre-Marie Leroy, curé de la paroisse Saint-Pol-en- Ternoise (62), et illustrés des dessins de Jérôme Brasseur.

  • L'objectif de cet ouvrage est de permettre au lecteur de découvrir par lui même ce que sont les nanosciences et nanomatériaux à l'aide d'exercices choisis accompagné de corrigés détaillés et de rappels de cours.

  • Rapides, Express, Directs, Semidirects, Omnibus, telles étaient les dénominations de ces trains qui parcouraient les lignes de la SNCF issues des anciennes compagnies.
    Les auteurs ont voulu offrir aux lecteurs des tableaux où les visages des employés et voyageurs apportent une force irremplaçable et profondément humaine à ce livre.
    Les chapitres traitent de certains aspects moins connus, tels que les grandes révisions d'une voiture en atelier ou les livrées des voitures et fourgons, un sujet cher à ceux qui désirent reproduire de manière authentique des véhicules de cette période.
    L'iconographique fait appel à des documentsméconnus, aussi bien en noir et blanc qu'en couleur, et d'une grande diversité, digne reflet de ces gares. Les quelques 300 photographies de ce livre sont le fruit d'une longue recherche pour mettre en avant cette histoire du rail français.

  • Passé glorieux d'une abbaye qui rayonna au coeur de l'Europe, à la limite de la Flandre et du Hainaut, passé industriel, passé tissé par des êtres d'exception à l'image de Louise de Bettignies... Saint-Amand-les-Eaux a choisi de vivre son passé au présent. Pour mieux inventer l'avenir.

    «C'est le lieu d'un après-midi magique» entrevoit Patrick Besson dans sa préface fantaisiste et inspirée. Un élan des rêves qui permet aux artistes d'aujourd'hui, peintres, musiciens, poètes ou sportifs, de vivre au diapason de leurs illustres aînés. Par-delà les «incontournables» que sont la Tour abbatiale, l'échevinage, l'eau, la forêt, les thermes ou le casino, l'écrivain Hervé Leroy, les photographes Delphine Lermite, Jean-Pierre Duplan et Éric Le Brun, révèlent le portrait sensible d'une ville où tout semble possible.

  • Ce livre rend compte d'un miracle longtemps occulté. Pendant quelques décennies - de 1470 à 1530 environ - une région, la Champagne méridionale dans un vaste rayon autour de Troyes, a connu, malgré les fléaux ordinaires de ces siècles de fer : peste, famine et menace de guerre, un temps d'équilibre qui s'est traduit par une floraison artistique stupéfiante. Harmonie sociale relative, dynamisme démographique et économique, esprit d'initiative d'une bourgeoisie marchande qui croyait au retour des foires de Champagne, inspiration venue d'un clergé instruit et volontaire, enfin qualités artistiques d'un groupe cohérent d'artisans, accompagnent cet essor au cours duquel le Moyen Age se prolonge en pleine Renaissance. Doués du sens pratique d'hommes rompus aux métiers manuels mais aussi nourris d'une culture européenne - flamande et germanique surtout - orfèvres, brodeurs, menuisiers, peintres, verriers et imagiers ou sculpteurs, le plus souvent anonymes, ont su par leurs productions combler les attentes de toute une société. Ils composèrent alors en grand nombre, objets, livres, tableaux, verrières et statues en pierre et en bois, dont beaucoup subsistent encore.
    Si le vitrail est maintenant mieux connu, la sculpture a moins retenu l'attention des chercheurs. Ce livre donne à voir cette production qui a affecté jusqu'au plus modeste édifice. Un inventaire complet et informatisé a relevé plus de 1000 statues de cette période. Ce livre en montre 10% en respectant les proportions pour chaque thème, 300 Vierges à l'Enfant ont été relevées, une trentaine sont présentées ici, etc. Dans ce choix ce sont les oeuvres moins connues qui ont été privilégiées. C'est dire qu'il donne une image exacte de l'imaginaire religieux des hommes et des femmes de ce temps. Il permet aussi de suivre l'évolution de cette statuaire encore très gothique dans son inspiration et son traitement à la fin du XVe siècle et qui petit à petit se "détend" mais aussi se fait plus précieuse sous l'influence de "l'air doux d'Italie".

  • The town is enriched by its past, but equally proud of the present. The squares of Arras are famous throughout Europe. Robespierre, D'Artagnan, Vidocq, Verlaine... Wandering the streets and the pages, the reader and the passerby meet princess, peasants, revolutionaries, poets... and the creative spirits of today.

    Memory fuses with life. The "Arrageois" are constantly seizing on their past... the truths and legends alike.

    Hervé Leroy examines the subconscious of a town wich is overlaid with 2000 years of history. The preface, full of tenderness and humour, is by Jean-Louis Fournier. Photographers Jean-Pierre Duplan and Eric Le Brun dig out the most daring angles, from 20 meters deep underground to more than 75 meters above ground. Somewhere between poetry and mystery, "Arras, Memory Bewitched" takes a contemporary view of the city.

  • Reproduction en fac-similé des manuscrits d'une cinquantaine des lettres que le marquis de Sade envoya de prison à sa femme. Avec leur transcription en français moderne. La presse en parle " Dans ces lettres adressées à sa femme, le Marquis de Sade livre quelques unes de ses plus belles pages. Toujours aiguë, parfois tranchante, sa plume révèle dans sa vérité nue l'homme furieux."

  • « En mer, je ne suis nulle part, sauf dans le monde entier. Au gré de la navigation, surgit la grande et banale question : «Qui suis-je ?» Et je réponds : «Quel est ce qui, sinon un autre, qui chaque matin, loin de recommencer, commence ?» » Que la vie demande à être considérée comme une traversée en mer, de périples en parages, Frédéric Jacques Temple en porte témoignage dans Une longue vague porteuse. Comme ce récit, toute son oeuvre s'inscrit dans la lignée immémoriale de l'homo viator pour lequel la vie est un voyage avec son lot d'apprentissages et de révélations, ses étapes et ses tournants, ses instants décisifs et, parfois, la merveille d'une rencontre capitale.

    Poète est celui qui relève le défi des grands navigateurs pour se lancer à son tour dans une aventure où la découverte de l'autre ne se sépare plus de la volonté, chaque matin, de s'éprouver soi-même. L'amour des départs est alors, indissolublement, cosa mentale. Faire voyage de tout aura sans doute été le plus secret désir du poète de La Chasse infinie.

  • Correspondances intimes réunies et présentées par Pierre-E. Leroy et Marcel LoyauCe livre recueille les lettres et les billets échangés entre trois amies dans les dernières années du règne de Louis XIV et les premières de la Régence.
    Certains de ces lettres ou billets ont déjà été publiés, d'autres étaient inédits. Mais c'est la première fois que l'essentiel de ce commerce féminin à trois voix est réuni dans un même ouvrage et dans son ordre chronologique. Ce geste érudit a aussi une portée littéraire.

empty