Simon Sebag Montefiore

  • A la fois céleste et terrestre, Jérusalem est la ville universelle, capitale de deux peuples, lieu saint de trois religions. De la naissance du judaïsme, du christianisme et de l'islam au conflit israélo-palestinien, voici l'histoire de trois mille ans de foi et de fanatisme, de conquête et d'occupation, de guerre et de coexistence entre diverses croyances. Simon Sebag Montefiore raconte les batailles, mais aussi les histoires d'amour et de haine de ceux qui ont fait Jérusalem : citoyens ordinaires comme grandes figures historiques, de Salomon et Cléopâtre à Soliman le Magnifique ; d'Abraham à Jésus et Mahomet ; du monde ancien aux temps modernes de Flaubert, Chateaubriand, Raspoutine et Lawrence d'Arabie. Ce livre ambitieux, documenté et captivant, retrace l'histoire d'une ville qui a façonné l'histoire du monde.

  • De l'offensive allemande en 1941 à l'agonie solitaire de Staline en 1953, ce second tome du best-seller mondial de Simon Sebag Montefiore met en lumière la façon dontle chef suprême de l'Union soviétique a acquis une envergureinternationale. Il raconte comment, secondé par le fidèle Molotov et le maréchal Joukov, il joua les hommes d'Etat avec Churchill et Roosevelt, et devint un véritable seigneur de guerre.
    Tirant profit de l'ouverture des archives personnelles de Staline, d'entretiens et de documents familiaux inconnus jusque-là, l'auteur décrit avec brio la progression de la terreur que le dictateur met en oeuvre avec l'aide de créaturesobsédées par la rivalité et les privilèges, mais aussi hantées par la peur de la disgrâce. A travers le prisme de cette oligarchie aux codes mafieux, l'auteur relit aussi Yalta ou encore le complot des blouses blanches, et tente de comprendre les dérives de ce gouvernement qui justifiases crimes au nom de l'idéal bolchevique.
    Traduit dans plus de vingt-cinq langues, Staline, la cour du tsar rouge a reçu en 2004 le prix du livre d'histoire de l'année décerné par le British Book Awards.

  • Ce livre exceptionnel par sa richesse d'informations et son style offre un portrait de Staline et des vingt dignitaires les plus importants de sa clique et de leurs familles. Il montre comment ils gouvernaient et comment ils vivaient durant les années où Staline exerça le pouvoir suprême. Il ne s'agit donc pas d'une histoire de sa politique étrangère, de sa politique intérieure, de ses campagnes militaires, de sa jeunesse ou de sa rivalité avec Trotski. C'est une chronique de sa " cour ", depuis sa consécration comme " chef suprême ", en 1929, jusqu'à sa mort. Grâce à quantité d'archives nouvelles, de Mémoires non publiées et d'entretiens qu'il a lui-même menés, l'auteur va au-delà des représentations habituelles de Staline - considéré comme un " fou ", une " énigme ", un " génie satanique " - et de celles de ces camarades perçus comme des " êtres sans biographies ". En replaçant Staline et ses oligarques dans leur contexte bolchevique particulier, comme membres d'un ordre de chevalerie militaro-religieux, l'auteur éclaire l'inexplicable et raconte, avec la verve d'un Saint-Simon, les principaux complots et événements intervenus durant le règne de feu du tsar rouge, de l'élimination de ses opposants à son agonie solitaire en passant par les grandes purges et la Seconde Guerre mondiale.

  • La Grande Catherine, impératrice de toutes les Russies, est une femme connue pour sa fougue, son génie politique et son charme fascinant. Elle gouverne aux côtés du prince Potemkine, ce nobliau de province haut en couleur, aussi fantasque qu'ingénieux, qui s'impose d'année en année comme un véritable corégent, contribuant à faire de la Russie une grande puissance. Il sera l'époux clandestin de l'impératrice et son plus fidèle ami.
    En s'appuyant sur des d'archives inédites ou méconnues et sur la correspondance du couple, Simon Sebag Montefiore nous entraîne dans l'effervescence des fêtes de cour et des intrigues de palais. Il réhabilite Catherine II et Potemkine, l'alliance parfaite du pouvoir et de la passion.

    « Brillant, documenté, enlevé. » Jean-Marc Bastière, Le Figaro littéraire.
    « L'auteur fait revivre formidablement ce couple étonnant dont l'histoire, si russe, brûle comme le feu ou la glace. » Charles-Henri D'Andigné, Le Figaro Magazine.

  • Ce livre exceptionnel par sa richesse d'informations et son style offre un portrait de Staline et des vingt dignitaires les plus importants de sa clique et de leurs familles. Il montre comment ils gouvernaient et comment ils vivaient durant les années où Staline exerça le pouvoir suprême. Il ne s'agit donc pas d'une histoire de sa politique étrangère, de sa politique intérieure, de ses campagnes militaires, de sa jeunesse ou de sa rivalité avec Trotski. C'est une chronique de sa « cour », depuis l'invasion allemande en juin 1941 jusqu'à son agonie solitaire en 1953.
    Grâce à quantité d'archives nouvelles, de Mémoires inédits et d'entretiens qu'il a lui-même menés, l'auteur va au-delà des représentations habituelles de Staline - considéré comme un « fou », une « énigme », un « génie satanique » - et de celles de ces camarades perçus comme des « êtres sans biographies ».
    En replaçant Staline et ses oligarques dans leur contexte bolchevique particulier, comme membres d'un ordre de chevalerie militaro-religieux, l'auteur éclaire l'inexplicable et raconte, avec la verve d'un Saint-Simon, les principaux complots et événements intervenus durant le règne de feu du tsar rouge, de la Seconde Guerre mondiale à son agonie en passant par Yalta et le complot des blouses blanches.

  • Les Romanov

    Simon Sebag Montefiore

    « Fascinant. » The New York Times Book Review  « Érudit et divertissant. » Washington Post Voici l'histoire intime de la dynastie des Romanov, avec ces tsars et tsarines, touchés par le génie ou la folie, tous attirés par l'autocratie et l'ambition impériale. Cette captivante chronique révèle leur monde secret, leur toute puissance, et raconte comment ils ont construit leur empire de manière impitoyable, au gré des conspirations, des rivalités familiales, et d'extravagances sexuelles.
    On retrouve, sous la plume vivante et inimitable de Simon Sebag Montefiore, tous les personnages tonitruants pour qui gouverner la Russie fut à la fois une mission sacrée et un cadeau empoisonné : Pierre le Grand qui tortura son fils à mort, exigeant des membres de sa cour une ivresse permanente tout en faisant de la Russie un grand Empire ; la Grande Catherine qui renversa son mari, conquit l'Ukraine et fascina l'Europe ; Paul Ier, étranglé par les courtisans soutenus par son propre fils ; Alexandre II qui survécut à plusieurs tentatives d'assassinat, et écrivit sans doute les lettres d'amour les plus licencieuses jamais écrites par un souverain.
    Dans ce livre où petite et grande histoire s'entrelacent, Simon Sebag Montefiore fait revivre avec une intensité remarquable et un foisonnement d'anecdotes et de détails, les grands moments qui ont ponctué la légende des Romanov. Et dans ce portrait de l'empire c'est aussi la Russie d'aujourd'hui qui se dessine en creux.
     

  • VOICES OF HISTORY celebrates the great speeches of world history and cultural life. In this exuberant collection, acclaimed historian Simon Sebag Montefiore takes us on a journey from ancient times to the twenty-first century: some speeches are heroic and inspiring; some diabolical and atrocious; some are exquisite and poignant; others cruel and chilling. The speakers themselves vary from empresses and conquerors to rock stars, novelists and sportsmen, dreamers and killers, from Churchill and Elizabeth I to Stalin and Genghis Khan, and from Michelle Obama and Cleopatra to Nehru and Muhammad Ali. All human drama is here: from the carnage of battlefields to the theatre of courtrooms, from table-talk to audiences of millions, from desperate last stands to orations of triumph, from noble calls for liberation to genocidal rants, from foolish delusions and strange confessions to defiant resistance and heartbreaking farewells, VOICES OF HISTORY spans centuries, continents and cultures. In the accessible and gripping style of a master storyteller, Montefiore shows why these speeches are essential reading, and how they enlighten our past, enrich our present and inspire - and hold warnings for - our future.

  • WRITTEN IN HISTORY celebrates the great letters of world history, creative culture and personal life. Acclaimed historian Simon Sebag Montefiore selects over one hundred letters from ancient times to the twenty-first century: some are noble and inspiring, some despicable and unsettling; some are exquisite works of literature, others brutal, coarse and frankly outrageous; many are erotic, others heartbreaking. The writers vary from Elizabeth I, Rameses the Great and Leonard Cohen to Emmeline Pankhurst, Mandela, Stalin, Michelangelo, Suleiman the Magnificent and unknown people in extraordinary circumstances - from love letters to calls for liberation, declarations of war to reflections on death. In the colourful, accessible style of a master storyteller, Montefiore shows why these letters are essential reading: how they enlighten our past, enrich the way we live now - and illuminate tomorrow.

  • The Romanovs were the most successful dynasty of modern times, ruling a sixth of the world's surface. How did one family turn a war-ruined principality into the world's greatest empire? And how did they lose it all? This is the intimate story of twenty tsars and tsarinas, some touched by genius, some by madness, but all inspired by holy autocracy and imperial ambition. Montefiore's gripping chronicle reveals their secret world of unlimited power and ruthless empire-building, overshadowed by palace conspiracy, family rivalries, sexual decadence and wild extravagance, and peopled by a cast of adventurers, courtesans, revolutionaries and poets. Written with dazzling literary flair, drawing on new archival research, THE ROMANOVS is at once an enthralling chronicle of triumph and tragedy, love and death, a universal study of power, and an essential portrait of the empire that still defines Russia today.

  • Sashenka

    Simon Sebag Montefiore

    Saint-Petersbourg, hiver 1916. Devant l'institut Smolny pour jeunes filles, Sashenka Zeitlin, jeune bourgeoise de dix-sept ans, est arrêtée. Dans une Russie tsariste au bord du gouffre, alors que sa mère continue de s'enivrer de fêtes avec Raspoutine et sa clique, Sashenka, elle, a choisi son camp. Celui de la révolution... Vingt ans ont passé, Sashenka incarne la femme soviétique modèle. Épouse d'un haut cadre du parti, mère comblée de deux enfants, elle va pourtant s'abandonner à une passion torride pour un séduisant écrivain dont les idées vont se révéler dangereusement compromettantes. Jusqu'à mettre en péril bien plus que sa propre vie. Il faudra toute l'insistance d'une jeune historienne du KGB, cinquante ans plus tard, pour retrouver sa trace et expliquer ses choix.

  • From declarations of war to demands for peace, and from cries of freedom to shouts of righteous anger, this stirring anthology is a celebration of more than fifty speeches that have shaped history. Beginning with the prophets of the great religions and concluding with Vladimir Putin's address in the Kremlin on the annexation of Crimea, Speeches that Changed the World spans eras, nations and many voices - revolutionaries and tyrants, soldiers and statesmen, monarchs and martyrs. Each speech is accompanied by an introduction that explains its historical background and its influence on the momentous events of the day, as well as those that followed. Moving and thought-provoking, Speeches that Changed the World is an inspiring and enlightening perspective on historical milestones through the power of the spoken word.

  • Passion et pouvoir à la cour de Russie. La Grande Catherine, impératrice de toutes les Russies, est une femme connue pour sa fougue, son génie politique et son charme fascinant. Elle gouverne aux côtés de l'homme de sa vie, le prince Potemkine. Ce nobliau de province haut en couleurs, aussi fantasque que génial, s'impose d'année en année comme le véritable corégent de cette autocrate implacable et brillante, et devient l'époux clandestin de l'impératrice et son plus fidèle ami, contribuant à faire de la Russie une grande puissance.
    Dans ce livre tourbillonnant, écrit à partir d'archives inédites ou méconnues et s'appuyant largement sur la correspondance du couple, Simon Sebag Montefiore nous entraîne dans l'effervescence des fêtes de cour, des secrets de diplomates et des intrigues de palais. Il raconte enfin les amours licites et illicites entre les grands de l'entourage de Catherine II, et celles de l'impératrice elle-même, qui malgré ses nombreux favoris, ne cessa jamais d'aimer Potemkine.

  • Comment devient-on Staline ? Né pauvre, ce garçon séducteur et dangereux s'essaye à la poésie romantique, se prépare à entrer dans les ordres, mais trouve sa vocation dans l'action révolutionnaire. À la fois intellectuel, gangster et terroriste, le jeune Staline avait tout pour se forger un destin hors du commun dans la Russie de 1917 : peu de scrupules et un énorme appétit de vie et de pouvoir.

    En s'appuyant sur dix ans de recherches, en particulier dans des fonds d'archives récemment ouverts en Géorgie et à Moscou, ainsi que sur les Mémoires de nombreux acteurs et témoins de l'époque, Simon Sebag Montefiore décape le vernis de la mythologie révolutionnaire. Il montre comment la rencontre, chez le jeune Staline, du banditisme caucasien, d'une paranoïa extrême et d'une idéologie impitoyable lui permit de conquérir le Kremlin et l'URSS et fit de lui un des dictateurs les plus sanguinaires de l'histoire.

    Sont exposés ici ses liens ambigus avec la police secrète tsariste, ses nombreuses conquêtes féminines, ses innombrables crimes et délits, mais aussi le rôle qu'il joua dans la naissance du parti bolchevique et dans la révolution d'Octobre. On comprend mieux la question des nationalités, les luttes d'influence et la guerre idéologique, puis exterminatrice, entre bolcheviks et mencheviks avant et pendant la Révolution de 1917. Se trouvent aussi éclairées d'un jour nouveau ses relations avec Lénine, qu'il impressionna tant que celui-ci en fit, avec Trotski, son principal homme de main, avant de mesurer, trop tard, le danger qu'il représentait.

  • Les lettres qui ont changé le monde Nouv.

    En une centaine de lettres poétiques, scandaleuses, inspirantes, drôles, érotiques ou déchirantes, signées de personnages illustres de l'Égypte antique à nos jours, Simon Sebag Montefiore, émérite historien britannique, nous raconte l'histoire du monde et célèbre le pouvoir des mots.

  • Chronique de la cour de Staline depuis sa consécration comme « chef suprême » en 1929 jusqu'à sa mort, ce livre est aussi une biographie de Staline à travers son entourage le plus proche. Tirant profit de l'ouverture récente de ses archives personnelles, l'auteur reprend le cours des événements de 1929 à 1953 en se concentrant sur l'univers quotidien du pouvoir absolu et de ses protagonistes, mus par une fidélité parfois déconcertante envers le tyran géorgien. Par ce biais, il nous montre l'envers du décor, principalement la progression de la terreur que Staline met en oeuvre avec l'aide d'êtres obsédés par les rivalités permanentes et les désirs mesquins de jouir des moindres privilèges du pouvoir mais constamment angoissés par la peur de la disgrâce imprévisible qui signifiait toujours la mort. S'appuyant également sur des entretiens avec certains témoins de cette période et sur des documents familiaux inconnus jusque-là, Simon Sebag Montefiore a composé une oeuvre qui se lit comme une fiction de l'horreur, suivant une présentation habile des faits et un rythme qui tient en haleine. L'auteur fait défiler une galerie de portraits vivants de ces « potentats », jouets du prince, et de leurs proches qui forment entre eux une grande famille « mafieuse » : Molotov et Beria, pour les plus connus, mais aussi Ejov et Jdanov, Mekhlis et Mikoïan. À travers des anecdotes parfois incroyables de cette vie au sommet de l'État, on découvre peu à peu les aspects cachés de ces êtres. Au centre, Staline, les intrigues familiales et sa relation complexe avec Nadia, sa femme, qui se suicidera sans l'avertir - scène par laquelle s'ouvre le livre ; ses obsessions pour la musique, le cinéma, la littérature ; sa nature soupçonneuse et double, autant de traits qui lui confèrent une sorte de réalité plus « humaine », sans en excuser ou cacher la nature profondément maléfique. Autour de lui se démènent à tout moment des pervers, des crapules, des fanatiques, des dégénérés, des aventuriers. Tous se retrouvent dans les belles villas de la mer Noire ou dans les somptueuses résidences proches du Kremlin pour festoyer sans scrupules, même aux pires moments de la collectivisation et de la guerre. Chacun joue un rôle souvent mortel, sachant que le dernier mot n'appartient qu'au bon vouloir du tyran qu'il sert.

    Http://www.simonsebagmontefiore.com/

  • Si les Lapins de la Couronne impressionnent Timmy, ce n'est rien à côté des lapins de la Maison-Blanche. L'annonce de la visite des cousins américains met le tout Londres en ébullition. À commencer par Papa Ratzi et son armée de méga-rats super-numériques, prêts à semer le chaos et à déclencher une crise mondiale !

  • Se rendre à Londres. Ne parler à personne de sa mission. Trouver les Lapins de la Couronne d'Angleterre, les seuls capables de déjouer un complot qui menace la reine ! C'est ainsi que Timmy Poil-Fauve, le lapin le plus maigrichon de toute la garenne, celui qui endure au quotidien les rires moqueurs de ses frères et soeurs, s'avance, le coeur battant, vers l'aventure... Photographier la reine d'Angleterre en nuisette...
    Tel est le complot qui plane sur Buckingham Palace ! Agents secrets, carotte fraîche et un humour so british rythment cette folle aventure.

  • Les lapins de la couronne d'Angleterre T.3 ; bons baisers de Sibérie Nouv.

    Le plus gros et le plus beau diamant du monde a été dérobé au palais de Buckingham !
    Timmy et les courageux Lapins de la Couronne sont déjà sur l'affaire. Mais ils ne sont pas les seuls : des agents russes pourraient bien perturber la mission.

empty