Le Publieur

  • Commercialise´ depuis 1975 par Monsanto sous la marque Roundup, le glyphosate est aujourd'hui au coeur d'une bataille politique internationale, ou` la France a pris parti pour son interdiction. Désormais, cet herbicide maudit symbolise la fracture entre le monde agricole, qui estime ne pas pouvoir s'en passer, et le reste de la société´, persuade´ de sa toxicité´. Peut-on encore s'interroger sur le bien-fondé´ de son interdiction ?
    A` l'heure ou` l'antienne «sortir du glyphosate» est chantée de toutes parts, le débat lui-même semble devenu impossible. Comment en est-on arrive´ la` ? Pourquoi le glyphosate a-t-il été´ «présumé´ coupable» dès les premières accusations portées, alors que sa toxicité´ continue d'être réfutée par la quasi-totalité´ des agences sanitaires du monde et que son innocuité´ reste acquise pour de très nombreux agriculteurs?
    Cette enquête sans compromis, menée par Gil Rivie`re-Wekstein depuis mars 2015, nous introduit dans un univers ou` tous les coups sont permis, quand les dollars se chiffrent par milliards. Mettant a` nu les rouages de la fabrique de l'information, l'auteur révèle les véritables enjeux de l'affaire du glyphosate, qui marquera certainement la plus grande manipulation de l'opinion publique de ce début du XXIe siècle... Un livre qui se dévore comme un thriller.

  • Crise au Sarkozistan

    Collectif

    Une nomenklatura qui jouit de nombreux passe-droits, une Justice aux ordres, une police secrète paranoïaque, et évidemment des médias silencieux : bienvenue au Sarkozistan, étrange et fascinant Etat voyou. Certains de vos proches refusent encore sûrement de croire que nous sommes désormais au Sarkozistan. Plutôt que de vous épuiser à les convaincre dans les repas de fin d'année, offrez-leur Crise au Sarkozistan. Vous les verrez partagés entre le rire et l'effarement.

  • Depuis plus de dix ans, des militants écologistes radicaux sévissent dans nos campagnes. Ils ont pris en otage la science. Auto baptisés « Faucheurs volontaires » ils n'hésitent pas à s'affranchir de la loi. Leurs modes d'action ? Destruction des champs, opérations commandos, flicage d'agriculteurs, montages financiers, manipulation médiatique...
    Les paysans font les frais de ces actions spectaculaires et la recherche scientifique reste au point mort.
    Pendant plus de trois ans, l'auteur a mené une enquête sérieuse, sans complaisance, sur ces militants, leur réseau et les actions ravageuses qu'ils mènent.
    Cet ouvrage est indispensable pour comprendre les réels enjeux auxquels l'agriculture française doit faire face et prendre la mesure de ces actions qui fragilisent encore d'avantage nos agriculteurs pris en étau entre la concurrence européenne et les progrès agricoles.
    C'est la première fois que ce sujet est traité. A n'en pas douter cet ouvrage argumenté, au ton incisif, va susciter de vives réactions et des débats passionnés.

  • Manger bio. Difficile de ne pas être séduit tant cela semble sain et naturel. Si nous sommes prêts à payer plus cher les produits bio, c'est parce que nous sommes convaincus qu'ils sont meilleurs pour notre santé, meilleurs pour l'environnement et meilleurs pour les agriculteurs, surtout les petits paysans. Ce sont ces trois promesses, si séduisantes, que Gil Rivière-Wekstein a voulu vérifier. Journaliste spécialiste des questions agricoles, il a mené une longue enquête qui se révèle passionnante. Quelle est l'histoire du bio, quelle idéologie le sous-tend ? Peut-on vraiment parler de bénéfices pour la santé des consommateurs et comment les évalue-t-on ? Le Bio est-il vraiment l'avenir de l'agriculture et des agriculteurs ? A toutes ces questions qui nous préoccupent tous, Gil Rivière-Wekstein apporte des réponses parfois inattendues mais toujours basées sur des études exigeantes, comme le souligne dans sa préface Jean de Kervasdoué. Si l'auteur reconnaît l'intérêt et la place que doit prendre l'agriculture biologique, il en dénonce les insuffisances et les fausses promesses en refusant de se laisser bercer par des vérités si écologiquement correctes que personne n'ose les mettre en question. Au moment où l'agriculture et son avenir sont au coeur des débats dans notre société si attachée au monde rural et à la qualité des produits que nous consommons, ce livre fera date.

  • Toutes les enquêtes d'opinion le confirment : les Français sont de plus en plus nombreux à s'inquiéter de leur alimentation et avoir le sentiment qu'on leur cacherait quelque chose...
    " Panique dans l'assiette, ils se nourrissent de nos peurs " nous fait découvrir les origines de ces peurs. L'auteur, Gil Rivière-Wekstein, a en effet mené une longue enquête qui l'a entraîné dans les couloirs de la grande distribution, de l'industrie agroalimentaire et du bio-business, ainsi que dans les arrière-boutiques de certaines ONG. Dans cet ouvrage digne d'un thriller, il révèle pour la première fois comment divers lobbies, à coups de manipulations et de désinformations, instrumentalisent nos peurs alimentaires pour leur plus grand profit.
    Une lecture éclairante qui permet au passage de nous rassurer sur notre alimentation.

  • Oscar Castro, alias "El Cuervo", dramaturge, metteur en scène et comédien, est aussi directeur et fondateur du théâtre Aleph. Chevalier des arts et des lettres et Commandeur de l'ordre du mérite éducation et culture Gabriela Mistral.
    Il créé le théâtre Aleph en 1967 à Santiago et en 1976 à Paris. On retrouve dans son oeuvre théâtrale les empreintes de la liesse chilienne sous le gouvernement Allende, des camps de concentration de la dictature militaire et de l'exil à Paris. Depuis 2013, il va et vient entre ses deux théâtres, l'un à Paris, l'autre à Santiago. Le théâtre Aleph est incontestablement une référence du métissage culturel de notre époque.
    Dans ce premier volume, il donne trois pièces : « Il était une fois un roi », « La guerre » et « Et la démocratie bordel ! »

  •  Pourquoi faudrait-il que la France néglige à ce point la culture, secteur à la fois riche d´opportunités économiques et central pour le vivre ensemble en république ? Avec Cultures[s], forces et défis, Altaïr think tank ose à la fois regarder en face les défis du XXIe siècle et proposer des voies pour les affronter.

    Pour la première fois en France toutes les filières culturelles livrent leur diagnostic et avancent et avancent des solutions pour que cinéma, musique, livre, spectacle vivant, arts plastiques, arts numériques et patrimoine sachent s´adapter à un monde mouvant et aux nouveaux rapports entre la culture et la cité.Puisque c´est la culture qui crée la prospérité économique et non l´inverse, puisque c´est elle qui nous aide à poser la question du sens et de l´émancipation sociale, Altaïr propose une réflexion plurielle sur la refondation du lien entre la République et la culture.


    Insérer une culture française forte et renouvelée dans le concert du monde ouvert, inventer de nouvelles formes pour l´intervention publique dans le domaine culturel, penser la culture non comme une cliente de l´état mais comme un acteur de la cohésion républicaine et des dynamiques de transformation sociale.Avec et ouvrage, Altaïr think tank interpelle les politiques, mais aussi les professionnels de notre phénoménale diversité culturelle et -tout simplement- les citoyens.




       

  • Frédéric Franck, directeur du Théâtre de la Madeleine pendant dix ans raconte son expérience dans un livre inattendu, foisonnant et remarquablement illustré Grandes et petites histoires d'un théâtre parisien : La Madeleine (2002-2012).
    Comment les projets de spectacle naissent-ils ? Existent-ils des lois qui président au succès? Quels rôles jouent le metteur en scène, les agents, les critiques et bien sûr les comédiens ?
    Frédéric Franck nous raconte l'histoire de chacun des spectacles qu'il a produit pendant ces dix ans : qui en a eu l'idée, comment furent-ils financés, comment le public et les critiques ont-ils réagi, comment l'équipe qui se constitue à chaque fois s'est-elle entendue ?
    Au fil des pages on devient soi-même directeur de théâtre, on espère le succès, on tremble le soir de la première, on s'inquiète de l'ego des uns, on est touché par la gentillesse des autres et le professionnalisme de ceux dont on ne parle jamais, décorateurs, éclairagistes, techniciens.
    Des dizaines de lettres et de documents inédits, des anecdotes cocasses ou touchantes et les photos magnifiques du théâtre prises par Dunnara Meas et les photos de chaque spectacle nous donnent l'occasion de lever enfin le rideau sur la vraie vie d'un théâtre privé à Paris, aujourd'hui.
    Ces Grandes et petites histoires d'un théâtre parisien, font de ce livre un spectacle. Ici, c'est le théâtre qui est en scène et le lecteur se retrouve spectateur d'un monde qu'il découvre, tour à tour étonné, amusé, ému.

  • Ce livre marque un tournant dans le débat sur les OGM en apportant une contribution rigoureuse, honnête et très documentée.
    Il permet à chacun de se forger une opinion juste et mesurée sur ce sujet majeur qui suscite tant de passions et que les médias traitent trop souvent avec partialité.
    Après la lecture de cet ouvrage, on ne pourra plus entendre avec la même indulgence les discours de ceux qui pourfendent les OGM au nom d'une idéologie naturaliste, ou qui invoquent le principe de précaution pour masquer leur conservatisme ou leur ignorance.
    La parole de Philippe Joudrier est importante. Biologiste de premier plan, ancien président du comité d'évaluation des OGM de l'Agence française de sécurité sanitaire et alimentaire, il est particulièrement bien placé pour expliquer ce que sont les OGM et les enjeux alimentaires et sanitaires qui entourent leur développement. Sa démarche est celle d'un scientifique libre et indépendant guidé par le souci de la vérité et du progrès.

  • « D'après la tradition luba, la poule est l'animal le plus proche de l'homme. Pendant la journée, elle tourne en rond dans son enclos familial et, pendant la nuit, elle se faufile dans sa case pour voir et entendre tout ce qui s'y dit et s'y passe. Il n'y a donc pas plus fidèle témoin du déroulement de la vie de l'homme et de sa société. » S'inspirant de l'animal, l'auteur nous mène sur les chemins de l'histoire du Congo depuis 1885, moment où Léopold II ouvre, avec des soubresauts que l'on connaît peu, le pays au monde occidental et à l'évangélisation.
    Une analyse remarquable, notamment par l'absence du ressentiment que l'on pourrait attendre de l'occupé envers l'occupant. Léopold II ne l'a peut-être pas voulu, mais il a noué entre les deux pays des liens éternels.

  • Dans la continuité des travaux initiés par le CRESOI (Centre de Recherches sur les Sociétés de l'Océan Indien), fondés sur les problématiques de l'histoire coloniale, cet ouvrage s'attache à la greffe des sports et des loisirs anglo-saxons dans des sociétés marquées par leurs origines et identités culturelles.
    Il participe de cette dynamique de recherche qui considère que le sport, " phénomène social total " s'impose comme une clé ouvrant sur une meilleure compréhension de l'évolution des sociétés contemporaines. Quelles sont les fonctions éducatives, sociales, culturelles, politiques des sports et/ou des loisirs dans des communautés subissant l'importation des modèles du colonisateur ? Les sports et les loisirs se présentent paradoxalement comme un instrument de la colonisation (d'éducation, de distinction, d'intégration, d'assimilation...), mais également comme un levier de la décolonisation (espace d'association, de rassemblement, de combat, d'expression identitaire).
    Cette double fonction, complexe dans les processus qu'elle met en jeu sur la durée, s'inscrit de manière originale et singulière au regard des espaces de pratique (région, nation, continent), des formes de la colonisation et des périodes examinées. C'est à ce questionnement large que souhaite répondre l'ouvrage en s'appuyant sur des exemples historiquement et géographiquement situés. Associant des universitaires, spécialistes de l'étude des pratiques corporelles dans les colonies, issus d'horizons différents, il propose une base de réflexion et d'échanges la plus large possible dans un domaine nouveau et fécond.

  • Histoire politique du département sur 20 ans de vie politique marquée par M. Debré.
    Reproduction de nombreux documents inédits.

  • Le récit de la mission astronomique effectuée dans l'océan Indien
    par l'abbé Pingré en 1761 à l'occasion du transit de Vénus
    sur le disque solaire, assorti d'un appareil critique. Ce texte est un inédit.

  • Le développement des îles à la périphérie de l'U.E.
    Açores, Antilles, Canaries, Caraïbes, Madère, océan Indien.

  • Rappeler haut et fort que la laïcité découle de ces droits fondamentaux reconnus à tous les êtres humains: la liberté et l'égalité ! " C'est un bel et ambitieux programme que nous propose Robert Badinter en préface de cet ouvrage. En quelques mots le débat est posé, et il résonne de manière particulière dans une actualité où les religieux radicaux tentent d'imposer leur rapport de force, ici ou ailleurs.

    Dans cet ouvrage, on trouvera des témoignages et des réflexions d'auteurs venant de tous les horizons.

    Accessibles et exigeants, les texte réunis ici abordent des thèmes aussi variés que l'autorité, l'intégration, le féminisme, l'entreprise, le sport, le service public et l'école où, plus encore qu'ailleurs, la laïcité est un enjeu majeur.

    La diversité des points de vue et des angles de réflexions rassemblés autour d'Eric Ferrand est d'autant plus précieuse qu'elle aiguise notre réflexion et qu'elle apporte des éléments de réponse à tous ceux qui sont désemparés devant la montée de revendications religeuses dans tous les espaces du champs social.

  • Etre français, c'est quoi ? Français « de souche » ou « d'adoption », finalement quelle importance ?
    Quarante sept d'entre eux, originaires de tous les coins du monde, âgés de 10 à 90 ans, sont venus dire leur fierté d'être citoyens français dans la signification de 1789, c'est-à-dire faisant partie du peuple et participant à la volonté générale.
    Quarante-sept portraits dressés par eux-mêmes, sous le regard de la photographe Laurence Godart, pour affirmer haut et fort leur identité républicaine dégagée de toute référence ethnique et religieuse.
    Chacun a son parcours et son histoire qui font de lui un français singulier.Mais tous nous disent l'exigence que les cultures se connaissent et se reconnaissent entre elles pour former une culture nationale riche et cohérente. Pour continuer d'inventer une France républicaine, vivante et universelle.

  • Après dix ans d'existence sur le Net, le webzine 1 Epok formidable passe au papier. Pour ce premier numéro d'une revue destinée à paraître deux fois dans l'année, le thème retenu est : Révolution. Révolution dans le design, la photo, nos assiettes, la santé, la musique, le voyage... Avec une immersion dans le bureau du compositeur Karol Beffa, le mai 68 de Paul Smith, les cellules d'un monastère en Ombrie, les entrailles d'un hôtel de ville...

    Comme sur le Web, la journaliste Anne Eveillard et le photographe Bruno Comtesse posent un ton et un regard sur ce et ceux qui nous entourent. Avec la complicité, pour cette version « papier », de quelques contributeurs : les romanciers Cécilia Dutter, Philippe Vilain et Jules Gassot. Les chroniqueurs Charles Consigny et Maxime Champion. Le styliste Paul Smith, le photographe Romain Diani et l'illustratrice Dominique Corbasson.

    Autre signe particulier de cette revue sans publicité : son tirage est limité à 1 000 exemplaires.

  • Victoire !

    Ahmed El Khannouss

    L'histoire que vous allez lire est incroyable !
    Accompagnant une délégation de jeunes sportifs belges au championnat du monde de boxe arabe au Yémen en septembre 2013, Ahmed El Khannouss s'est retrouve´ au coeur d'une affaire politico-diplomatique stupéfiante.
    Alors qu'il se trouve, avec la délégation belge, dans l'avion qui vole vers Sanaa, l'auteur est interpelé´ par Moncef Alhoumekani, qui lui demande de l'aide pour sauver son père, Mohamed Alhoumekani. Celui-ci, ressortissant belgo-ye´me´nite, témoin clef dans l'affaire Borel (une sombre histoire d'état entre la France et Djibouti) est sur le point de se voir extrade´ a` Djibouti ou` il serait en danger de mort.
    Il se trouve que Moncef est l'un des boxeurs de la délégation belge.
    Germe alors dans la tête de Ahmed El Khannouss, l'idée folle d'arranger la compétition pour faire gagner Moncef, faisant de celui-ci un héros national, ce qui rendrait alors impossible l'extradition de son père. Moncef Alhoumekani va-t-il devenir champion du monde ?
    Le suspense est maintenu jusqu'au bout de ce récit qui met en avant la générosité´ et l'entraide dont sont capables des jeunes venus de tous horizons quand l'essentiel est en jeu.

  • La chair est partout !
    Chair a` saucisse, chair de poule, chair a` canon, chair a` pa^te´, chair frai^che, ferme ou juteuse, sans oublier la chair et ses plaisirs...
    Rien n'est épargné au lecteur, grâce à la complicité la complicité de nombreux contributeurs: les romanciers et essayistes Philippe Vilain, Roland Jaccard, Eric Neirynck et Thierry Grillet, la créatrice Karine Arabian ou encore l'illustrateur Jacques de Loustal.

empty