Delphine Bertholon

  • Dahlia

    Delphine Bertholon

    Début des années 1990, dans le sud de la France. Lettie, quatorze ans, vit avec sa mère dans un mobile home et brûle secrètement d'être quelqu'un d'autre. Quand survient Dahlia, une fille un peu étrange, une ardente amitié se noue entre ces adolescentes que tout semble opposer. Dahlia a deux jeunes frères, des parents généreux, et Lettie voit dans le père de son amie l'homme idéal, celui qui lui a toujours manqué.

    Chacune envie l'autre ; qui sa tranquillité, qui sa famille joyeuse. Mais le jour où Dahlia lui confie un secret inavouable, Lettie ne parvient pas à le garder. La famille de son amie vole en éclats. Au milieu du chaos, le doute : et si Dahlia avait menti ? Delphine Bertholon explore le lien ambigu entre adolescence et vérité, et les frontières floues qui nous séparent du passé.

  • « Nous sommes donc arrivés à destination sous une pluie battante. Il était seize heures, mais on aurait dit qu'il faisait nuit. Une pancarte en bois piqué annonçait : « La Maison des Pins ». Elle se balançait, lugubre, grinçait dans le vent ; on se serait cru dans un bouquin de Stephen King. » Malo, 15 ans, déménage, et doit quitter à regret son quotidien parisien. Aussitôt installé dans le sud de la France, il est gagné par l'angoisse. La Maison des Pins, isolée au milieu des bois, semble tout métamorphoser. Les parents de Malo sont absorbés par les travaux de rénovation, Jeanne, sa petite soeur, se réveille en hurlant, parle aux murs et s'est liée d'amitié avec une jeune fille... qu'elle est la seule à voir. Lorsque Malo découvre une vieille cassette audio, vestige d'un passé qui exige de refaire surface, l'adolescent décide de percer, coûte que coûte, le terrible secret qui hante la demeure.

    À partir de 12 ans.

  • À bientôt trente-quatre ans, Lyla est tenaillée par le sentiment de passer à côté de l'existence. Elle enchaîne les fiascos amoureux, accumule les névroses et attend, sans trop savoir quoi. Jusqu'au jour où un étrange message la ramène dix-sept ans en arrière. Cet été-là, sur la côte landaise, tout allait basculer...
    En 1998, Lyla avait seize ans, une mère abusive et des envies d'ailleurs. En vacances d'été, elle rencontre Joris, un surfeur dont elle tombe amoureuse. Quand elle comprend qu'elle est enceinte, il est trop tard.
    Dans ce roman à deux voix qui alterne entre les deux époques, Delphine Bertholon sonde le poids des non-dits dans nos trajectoires et révèle la beauté singulière des accidents de la vie.Ne peut-on jamais rattraper certains rendez-vous manqués ?Par son urgence de vérité, la romancière fait mouche et nous renverse. Elle.Un roman choral émouvant et sensible qui retricote le passé pour mieux comprendre le présent. Marie France.Un bijou avec de vraies perles d'émotion. Version Femina.

  • Ana, 14 ans, écrit son futur roman pendant les cours et adore les films des années cinquante. Normal, ils sont en noir et blanc ! Achromate de naissance, elle ne distingue pas les couleurs et rêve donc sa vie en gris, en noir et en blanc. En quête de son père, inconnu, elle file à Paris avec Kylian, son ami black, afin de rencontrer un célèbre photographe fasciné par le N&B. Qui sait, peut-être pourra-t-elle comprendre pourquoi la vie l'a affublée de cet étrange gène ?
     

  • Dès que je passai le seuil de la maison, je sus que quelque chose n'allait pas. 1981. Dans la campagne beaujolaise, Grâce Marie Bataille, 33 ans, vit avec ses enfants au rythme des allées et venues de son mari, représentant de commerce. Quand elle engage une jeune fille au pair polonaise, cette existence bien rangée vole en éclats. 2010. Nathan, son fils, vient la retrouver pour fêter Noël en famille. Mais cette année, tout est différent. Tandis que d'étranges incidents surviennent dans la maison, des secrets du passé menacent de ressurgir...

  • « Elle avait décidé d'aller à la fête. Ne savait pas où aller, en fait. Elle avait pleuré tout son saoul sur le bord du trottoir, pleuré et pleuré encore, puis les larmes s'étaient taries, séchées par le vent. Le ciel passait de bleu à noir, il était vingt heures trente (pile, comme un signe) sur la Casio vintage.
    Elle avait quinze ans depuis quelques jours.
    Elle avait mille ans depuis quelques minutes. » Clémence doit fêter la fin du collège avec ses amis. Le sort en décide autrement. Mauvaise rencontre. Quinze ans plus tard, la jeune femme, solitaire et sauvage, travaille à la Clinique, une usine qui fabrique des poupées grandeur nature pour les hommes esseulés. Portrait intime de l'adolescence, drame psychologique aux accents de roman policier, Les Corps inutiles déroule le fil d'une vie tourmentée par les démons du passé.
      Une plume taillée dans le talent et une sensibilité à fleur de mots. Version femina.

  • Il y a la petite, 22 ans, fragile et ravissante, qui se protège du monde dans le cocon de sa chambre de bonne. La grande, 24 ans, s'agite dans la ville. Nymphomane, tyrannique et machiavélique, elle tient sa cadette sous emprise et se nourrit de la dépendance affective qu'elle lui impose. Liées par un terrible passé, les deux soeurs se démènent pour tenter d'exister, chacune à sa façon. Si le sort semblait avoir scellé leur destin, les rencontres parfois peuvent rebattre les cartes... "Le Soleil à mes pieds" est avant tout l'histoire d'une résurrection.

    "Delphine Bertholon, toujours experte dans l'art d'exposer les dysfonctionnements relationnels. Un vrai talent." Marie France.

  • Twist

    Delphine Bertholon

    • J'ai lu
    • 13 Février 2015

    " Maman me l'avait assez répété, de ne pas parler aux inconnus, de faire attention avec tous ces détraqués qui courent dans la nature mais là, pas une seconde ça ne m'avait traversé l'esprit.
    Je m'appelle Madison Etchart, ceci est un SOS." Madison, 11 ans, est enlevée au retour de l'école. Séquestrée par un mystérieux inconnu, elle recompose son monde au fil de ses cahiers. Deux voix lui font écho, celle d'une mère brisée mais qui espère toujours, et celle de Stanislas, l'étudiant qui donnait des cours de tennis à la fillette, et dont elle reste secrètement amoureuse... Un roman fascinant sur l'enfance, l'attente, l'enfermement - et toutes ces stratégies que nous inventons pour nous libérer, chacun à notre façon.
    />

  • L'effet Larsen

    Delphine Bertholon

    • Lattes
    • 25 Août 2010

    Depuis plus d´une décennie, Nola vit avec une zone d´ombre au sein de son histoire. Mais voilà : on ne peut pas fuir éternellement... Elle décide alors, l´année de ses trente ans, d´enfin trucider son fantôme. Elle rembobine, jusqu´à cet été-là, l´été le plus marquant de son existence.  Août 1998. Il fait 37 degrés, Paris est vide, les Bleus sont champions du monde. Nola a dix-huit ans et vient de perdre son père, Jacques. Sauvée de la solitude par un job d´été dans un bistrot où les hurluberlus imbibés se succèdent plus vite que les petits ballons de rouge, la jeune fille gère avec les moyens du bord le chagrin de Mira, sa mère, et sa propre colère. Contraintes d´emménager dans l´« immeuble-mutant », reflet architectural de leurs vies décrochées, les deux femmes espèrent se reconstruire. Mais, à peine un pied posé dans le nouvel appartement, Mira présente d´étranges symptômes. Le bruit du monde lui devient intolérable : un papier froissé sonne comme une explosion, un robinet qui goutte suffit à la faire disjoncter. Nola assiste, impuissante, à la lente descente aux enfers de sa mère,et s´interroge sur ce que tout cela signifie. L´hyperacousie est-elle le simple contrecoup de la mort de Jacques, ou la matérialisation de quelque chose d´autre ? Cet abominable immeuble serait-il une sorte de catalyseur ? Peut-être, mais de quoi ? Et surtout, comment soulager Mira de ce poids infini, qui semble se situer bien au-delà du deuil ? Commence alors pour la jeune Nola une (en)quête insolite au coeur de la mémoire familiale.

  • - Cette jupette, vous ne la feriez pas chez les enfants ? En six ans ? - Je ne pense pas, madame.
    L'imprimé léopard, c'est un peu sexy pour une petite fille, non... ? - Quel dommage ! J'adore quand on joue aux jumelles ! - S'il vous plaît, ce cardigan, il existe en quelles couleurs ? - Noir, blanc, rose pâle, rose indien, rose fuchsia, bleu marine, bleu ciel... brique... marron... beige... vert d'eau, vert sapin... Enfin, ils sont tous là, vous voyez. - Hum. Pas de bordeaux ?

  • L'avez-vous remarqué ? Au début, tout est beau, en couple, en famille, au boulot. Et puis très vite, la nature revient au galop. La colère se révèle, la paresse s'installe, la luxure se débusque.
    Quant à l'orgueil ou à l'envie, ils se cachent de moins en moins. Sans compter la gourmandise si fréquente, ou l'avarice, encore taboue. Les péchés capitaux existent depuis la nuit des temps pour une bonne raison : ils sont inévitables.

    Sept romancières d'aujourd'hui ont choisi de s'en inspirer, de s'en moquer et d'en rire. Suivez-les sur la route de nos petits défauts et de nos grands vices : dangereux, séduisants, pardonnables ou au contraire rédhibitoires, ils sont surtout humains. Si humains qu'on risque tous et toutes de s'y retrouver un peu, beaucoup, à la folie !

empty