Yan Le Gat

  • Allons Z'enfants, est une nouvelle série jeunesse en trois tomes, qui raconte avec humour aux enfants le monde d'hier pour comprendre le monde d'aujourd'hui par... "le petit bout de la lorgnette". L'album se divise en deux parties : une première grande partie sous la forme d'un récit et une deuxième partie, plus courte, sous la forme documentaire, vient préciser certains points historiques du récit. Tome 1 (sur 3) : François & Josette (de 1870 à 1918) : 1891. Depuis toujours, les Quélennec cultivent fièrement la terre et vivent aux rythmes des saisons dans leur cher Finistère. Joseph et Jeanne-Louise ne peuvent donc qu'espérer que leurs garçons, François et Yves, reprennent l'affaire familiale. Mais François, lui, ne rêve que d'une chose : parcourir le monde et ses trésors infinis qui s'ouvrent à lui à l'aube du XXe siècle. Alors, sans trop savoir dans quoi il s'embarque, il prend une décision qui va bouleverser son destin : s'engager dans la Coloniale. Dans son régiment, il découvrira Paris, l'Afrique de l'Ouest, les horreurs de la colonisation, les discours haineux et l'antisémitisme... mais aussi l'amour pour Josette et une vocation pour la photographie. Si l'histoire de François se termine sur les champs de bataille de la Grande Guerre, les aventures de Jean, son jeune fils, ne font que commencer...

  • Pars à la découverte d'un passé riche et foisonnant, peuplé de héros, d'aventures au bout du monde et de tragiques destins.
    Conçu de manière ludique et pédagogique, le récit s'articule en doubles-pages illustrées, éclairées par des mots de vocabulaire, des biographies, des chronologies et des liens systématiques avec le temps présent.
    L'ouvrage propose aussi un parcours urbain pour découvrir la ville de Brest et un jeu de rôle.

  • Qu'elle soit d'amour ou de marine, contestataire ou grivoise, entonnée dans la rue ou dans un cabaret, en solo ou en groupe, la chanson est constitutive de l'identité des Brestois, comme la mer, comme le vent, comme la pluie...

    Yan Le Gat et Olivier Polard sont remontés jusqu'au XVIIIème siècle pour découvrir et définir le rôle de la chanson dans la culture brestoise. Ils mettent en valeur l'action revendicative des chansonniers et des chanteurs, témoins des bouleversements et des problématiques de leur époque. C'est toute la vie sociale, politique et culturelle de la ville de Brest que l'on découvre à travers le prisme original et précieux de la chanson.

    Garante d'un patrimoine invisible, symbole d'une ville excentrée mais singulière, défigurée mais réenchantée, la chanson brestoise, d'Henry Ansquer à Christophe Miossec, nous raconte une histoire brestoise et nous montre aussi, sans en avoir l'air, tout son pouvoir et sa place dans la société.

empty