Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • De surprise en surprise

    Voutch

    Tout s'arrange, même mal (dessins d'humour) 1997.
    Le grand tourbillon de la vie (dessins d'humour), 1998 / le cherche midi.
    Le pire n'est même pas certain (dessins d'humour), 1999 / le cherche midi.
    L'amour triomphe toujours (dessins d'humour), 2000 / le cherche midi.
    Personne n'est tout blanc (dessins d'humour), 2002 / le cherche midi.
    Chaque jour est une fête (dessins d'humour), 2004 / le cherche midi.
    Le futur ne recule jamais (dessins d'humour), 2006 / le cherche midi.
    Le doute est partout (dessins d'humour), 2007 / le cherche midi.
    Tout se mérite (dessins d'humour), 2013 / le cherche midi.
    De surprise en surprise (dessins d'humour), 2020 / le cherche midi.

    Compilations thématiques :
    Le monde merveilleux de l'entreprise, 2009 / le cherche midi.
    Les mystérieuses alchimies de l'amour, 2010 / le cherche midi.
    Les joies du monde moderne, 2011 / le cherche midi.
    Ouragan sur le couple, 2012 / le cherche midi.

    Bandes dessinées :
    T'es sûr qu'on est mardi ? (vol. 1), 2017 / le cherche midi.
    T'es sûr qu'on est mardi ? (vol. 2), 2018 / le cherche midi.

    Hors collection :
    Petit traité de Voutchologie fondamentale, 2015 / le cherche midi.
    Quelques fables assez fabuleuses, 2019 / le cherche midi.
    Arrière-cuisine, 2020 / Alain Beaulet éditions / Oblique.

    Pour les enfants :
    La planète bizarre, 1999 / éditions Thierry Magnier.
    Pourquôôââ, 2000 / éditions Thierry Magnier.
    La petite grenouille qui avait mal aux oreilles, 2006 / Circonflexe.
    Le roi de la grande savane, 2006 / Circonflexe.
    Bientôt l'hiver, 2016 / Le Genévier.
    Le plus grande course du monde, 2017 / Le Genévrier.
    Zut !, 2018 / Le Genévrier.

  • Voutch brosse ici le portrait ironique d'une société moderne confrontée chaque jour à des problèmes de plus en plus complexes. Des médecins cyniques, des couples un peu désorientés, des hommes d'affaires goguenards, des petits vieux attendrissants peuplent l'univers des dessins de Voutch. Ces personnages déboussolés dans un monde qui les dépasse, tentent malgré tout d'affronter leur époque et ses mutations : les médias, la génétique, les nouvelles technologies, l'overdose de communication... des thèmes plus que jamais d'actualité qui assurent la pérennité globale de cet album.
    Vingt-trois ans après la première édition, Voutch a pris le temps de redessiner chaque image, d'en restaurer les couleurs et de supprimer certains dessins pour les remplacer par d'autres, jusque-là jamais publiés en livre. Un album 100 % rénové !

  • L'univers de l'entreprise dessiné par Voutch est peuplé de patrons tyranniques, d'employés résignés, d'assistantes goguenardes, de stagiaires désabusés et de petits chefs survoltés.
    Un monde implacable où le rapport de force est la règle et que Voutch observe avec son indulgence habituelle (c'est-à-dire très faible) et son goût (très prononcé, en revanche) pour les répliques idiotes et les situations totalement absurdes.

  • Le bonheur de rire vu par Wolinski, c'est l'élégance frondeuse d'une femme, la réponse désemparée d'un homme, la truculence d'un dialogue, la peinture à grands traits de notre époque où se succèdent des situations de tous les jours, banales et drôles, et la critique amusée du monde politique et de ses retombées.
    Puisés dans la collection personnelle de la succession Wolinski, ces dessins, réunis pour la première fois dans un livre, reflètent cinquante ans de production graphique pour la presse, le spectacle, la littérature et la tendresse amicale. On y retrouve un large panorama des thèmes de prédilection de l'artiste, tous animés d'un sens aigu de l'humour au service d'une liberté revendiquée et assumée.

  • Allons bon ! Me voilà illustrateur ! Mais illustrateur de La Fontaine, c'est ça, le détail qui change tout. La Fontaine, c'est vraiment fabuleux. J'ai découvert ses fables à l'école et je me demande si je ne les aime pas encore d'avantage aujourd'hui. Et comme j'avais cette liberté, j'ai choisi celles qui me plaisaient le plus, pas forcément les plus connues, dans l'imposante production (deux cent quarante fables, tout de même !) de ce grand monsieur de la littérature française.
    Je suis loin d'être le premier à illustrer La Fontaine : Grandville, Gustave Doré, Benjamin Rabier, Samivel, (et beaucoup d'autres, moins connus...) s'y sont essayés bien avant moi. Mais, dès le départ, j'ai compris qu'il y avait une erreur à éviter absolument : ajouter de l'humour à l'humour. Car l'auteur, le grand patron, l'humoriste en chef, c'est lui. Et certainement pas moi, pour une fois. Et puis quand on est l'illustrateur d'un illustre, on se met à son service sans barguigner. C'est comme ça que je vois les choses. J'ai donc essayé de respecter les indications données par ses textes et si je me suis autorisé quelques fantaisies, c'est qu'elles me semblaient compatibles avec l'esprit général de la fable. J'ajoute que mettre en scène ces petites histoires très drôles a été un véritable plaisir.
    La postérité est souvent discutable, mais pas quand elle fait de La Fontaine le n° 1 de la poésie française : songez que la plus récente de ces fables a été écrite il y a plus de trois cents ans et que presque toutes ses morales sont devenues entre-temps des expressions de notre langage courant. Et cela aussi, c'est assez fabuleux. Chapeau bas, M. La Fontaine !

  • Le futur ne recule jamais

    Voutch

    Avec Le futur ne recule jamais, Voutch persiste et signe son sixième album au cherche midi.

  • Objets inanimés avez-vous une âme ? La suite...

  • Le doute est partout

    Voutch

    Avec ce nouveau titre, Voutch persiste et signe son septième album au cherche midi.
    Une nouvelle plongée dans l'humour Voutch.
    Inimitable.

  • La vie à deux, la famille, le boulot, les amis, (et même les voisins!), tout se mérite et on n'a rien sans rien.
    Et comme on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre, à nous donc les petits arrangements, les douloureuses négociations, les renoncements, les concessions et les marchandages sans fin.
    Le bonheur a un prix. C'est navrant mais c'est comme ça.
    Et comme c'est navrant, Voutch, en bon humoriste, s'en amuse beaucoup.

  • T'es sûr qu'on est mardi ?

    Voutch

    Fin observateur du quotidien et des relations humaines, Voutch est connu pour ses dessins d'humour délicieusement décalés (8 albums publiés au cherche midi). Avec T'es sûr qu'on est mardi ?, Voutch change de genre : ses strips donnent la parole à ceux et celles qu'on entend trop peu - voire même pas du tout - dans les médias. Qu'on soit une carotte ou un caillou, un moustique ou un pot de fleur, ce n'est pas parce qu'on est tout petit (par exemple) et qu'on n'a pas de bouche (par exemple), qu'on n'a pas de problèmes dans la vie.

  • 1/3 cynisme, 1/3 tendresse, 1/3 cruauté.
    Chaque jour est une fête est le cinquième album de Voutch publié au cherche midi.

  • On s'aime, on vit ensemble, on fait des enfants, on s'embarque pour un long voyage sur une mer que l'on croyait calme. Puis un jour, le vent se lève et la tempête emporte tout, les habitudes, les évidences, les certitudes, et même l'amour.
    Par bonheur, il nous reste les dessins de Voutch célèbre couplologue, également spécialiste de la gouache et de l'humour conjugal, pour sourire de nos petits malheurs.

  • Nouvelles technologies, nouveaux comportements, l'évolution de l'espèce humaine suit son cours. Être geek, bobo, écolo, branchouille, robo, hyper, telle est aujourd'hui la question.
    Le dessinateur Voutch, expert international, spécialisé en observation appliquée, analyse depuis quelques années ces diverses tendances et s'en amuse.
    Sourions, l'humour c'est hype !

  • Voutch est l'un des meilleurs dessinateurs humoristes actuels. En quelques années, avec ses albums, il a conquis un public de lecteurs fidèles qui apprécient non seulement son humour et la qualité de ses dessins, mais aussi le regard ironique qu'il porte sur notre société. Du couple au monde de l'entreprise, en passant par les nouvelles technologies ou l'univers familial, il arrive à nous faire rire de nos propres travers.
    Dans ce livre, Voutch nous fait partager son goût du dessin et nous entraîne dans les arcanes de la création et de son métier.
    Ces 128 pages nous font découvrir, à travers une foison de documents inédits, des dessins, des illustrations, des affiches, un grand entretien ainsi que son itinéraire, personnel et professionnel.
    Ici, sont enfin dévoilés quelques secrets de cet artiste au talent exceptionnel.

  • Les chats de Siné

    Siné

    J'adore les chats. J'ai beaucoup de points communs avec eux : ils sont beaux, intelligents et racés... comme moi. Paresseux, ils passent plus de la moitié de leur temps à dormir. Moi aussi. Langoureux, ils raffolent de papouilles, surtout sur le ventre. Ils ont huit seins, j'en ai moins, mais je ronronne autant qu'eux quand ma maîtresse me les caresse tendrement.

    Et puis, surtout, ils sont foncièrement anarchistes : alors qu'il existe des chiens policiers, jamais aucun chat au monde n'accepterait d'exercer ce foutu métier. Moi non plus. Vive les chats !

  • Toujours aussi cons !

    Cabu

    Pour chaque dessin, Cabu faisait son marché sur l'inépuisable planète des cons. Politiciens, militaires, religieux de toutes confessions, affairistes, etc. : personne n'échappait à son attention. Bien des cons attendaient avec impatience d'être distingués par Cabu. Simplement parce qu'une caricature de lui, c'était la garantie d'une postérité !

    L'importe de l'oeuvre graphique de Cabu s'impose à tous.
    Elle grandira encore avec le temps et en fera le chroniqueur capital et ricaneur de notre époque.

  • Libre, indépendante, impertinente, audacieuse, avec une dose d'insolence ou d'irrespect fl agrant, Fabuleuse est une femme d'aujourd'hui absolument et irrésistiblement provocante.
    Elle traverse avec autant de candeur que de désinvolture tous les territoires de la vie quotidienne : travail, amour, amitié, société de consommation, écologie, mode, et même savoir-vivre. Politiquement incorrecte, on l'adore autant qu'on la déteste, parce qu'on connaît tous une Fabuleuse, quand on ne l'est pas soi-même...
    Fabuleuse est née dans les pages de Madame Figaro Pocket. Une partie de ces dessins en est issue, accompagnée de nombreux inédits.

  • PIEM est un des grands dessinateurs d'humour dont le trait d'une redoutable efficacité a croqué sans limitation la comédie humaine autant que notre société.

    Parmi ses dizaines de milliers de dessins les plus représentatifs de son esprit face « à la bêtise et à l'injustice », il en a choisi près de deux cents qui n'épargnent, entre autres, ni les malades ni les médecins, ni les gendarmes ni les voleurs, ni les politiciens ni les électeurs, ni les sportifs ni les supporters.

    En prime, PIEM raconte au journaliste Arnaud Roy sa carrière de dessinateur engagé et répond à une interview post mortem. À l'aube de ses 94 ans, l'ancien pilier du « Petit Rapporteur », l'émission culte de Jacques Martin, n'a rien perdu de son impertinence et de sa verve.

  • Dessins cruels

    Cabu

    Cabu s'amuse de tout. Du président de la République récemment élu, de sa politique incertaine, de son Premier ministre, de sa Première dame, de ses escapades amoureuses.

      Et il continue joyeusement avec l'opposition de droite, le Front national d'extrême droite, les intégristes religieux de tous poils.

      Cabu n'épargne personne, c'est pour ça qu'il est drôlement cruel.
     

  • Allez tous en Corse, laissez-moi mon Ferret !

  • Les mordus du golf

    Piem

    Un parcours de golf est un terrain de jeux où de grands enfants viennent triompher des pièges qu'un esprit malin a dressés tout au long du chemin.

  • Loup est né en 1936, avec le Front populaire et le nez busqué. Esprit curieux, dès son plus jeune âge, il s'émerveille de voir la peau des chats percée de deux trous précisément à la place des yeux. Plus tard, lors de son passage aux Beaux-Arts, il tente la transmutation de l'eau en vin à l'aide d'une équerre et d'un compas. La tentative est un échec mais n'entame aucunement son enthousiasme et, bientôt, dans une thèse fort bien construite, il a l'idée d'expliquer les aurores boréales par le reflet des harengs. Le peu d'intérêt du public pour ces idées avant-gardistes ne rebute en rien ce chercheur. Il jette, aujourd'hui, un regard neuf sur l'Art par le biais de croquis pleins de malice, dénonçant, ça et là, les dérives des artistes ou l'incompréhension du public. De ce livre curieux, l'Histoire retiendra probablement un fait inhabituel, quoique majeur : son impression en bichromie.

  • J'aime la poste

    Piem

    En phase avec son époque, Piem explore avec humour La Poste et nous offre un livre de correspondances plein de tendresse.
    Avec Piem, le courrier touche son destinataire au coeur.

  • Ce fou d'amour, ce fou des femmes, comme l'écrit Maryse Wolinski dans sa préface, vouait un culte infini à la femme.
    On retrouve dans ces dessins - pour la plupart inédits - son trait incisif, son humour qui lui permettait de dissimuler sa délicatesse d'amoureux perpétuel. Wolinski n'est jamais aussi drôle que lorsqu'il parle d'amour.
    Et on n'a pas fini de rire avec lui !
    Les femmes vont adorer son livre.
    Les hommes aussi.

empty