• Alors que les "assises de la psychiatrie française" s'ouvrent à la demande expresse d'Emmanuel Macron, le grand psychiatre français Daniel Zagury tire la sonnette d'alarme. La situation de la psychiatrie publique n'a cessé de se dégrader dans notre pays depuis plus de vingt ans ! La fermeture massive des lits hospitaliers, le doublement du nombre de patients suivis, la chute de la démographie hospitalière ont conduit à l'asphyxie du dispositif et à l'épuisement physique et moral du personnel soignant...
    Tout le monde s'accorde à constater ce désastre, qui était prévisible et qu'aucun gouvernement n'a voulu gérer, au nom de doctrines absurdes, d'ignorances feintes, d'abandons et de lâchetés. Daniel Zagury est formel : c'est par la révolte salvatrice des soignants unis, la remobilisation des intelligences collectives, l'allègement de la bureaucratie, le retour à des synergies entre gestion et soin, l'abrogation des lois de défiance et la promotion d'une psychiatrie ouverte à tous ses courants, que nous pourrons tourner la page d'une situation qui fait honte à notre pays.
    Osons réclamer une psychiatrie nouvelle, et humaine !

  • Expert psychiatre de Guy Georges, Patrice Alègre, Pierre Chanal, Michel Fourniret et quelques autres, Daniel Zagury affronte l'énigme des tueurs en série. Qu'est-ce qui pousse certains hommes à commettre des horreurs et à recommencer encore et encore ? La réponse à cette question, c'est ce que nous brûlons de savoir et ce que nous refusons de regarder en face. Daniel Zagury entraîne le lecteur dans les arcanes des processus psychiques en cause chez ces criminels de l'extrême. Il compare ce qui rapproche et ce qui différencie les serial killers des auteurs de génocide. Sa contribution soulève des interrogations vertigineuses.

  • Pourquoi les actes les plus barbares sont-ils si souvent commis par les hommes les plus ordinaires ?
    Un mari assassine brutalement la femme qu'il disait aimer?; une mère tue son enfant à la naissance?; un homme respectable participe à un génocide?; un petit délinquant prépare une tuerie. Cela suscite à chaque fois l'incrédulité et la stupéfaction de l'entourage et des médias. C'était «?un homme sans histoire?», «?une jeune femme discrète?», «?un marginal sans grande envergure?»...
    Comment ces personnes basculent-elles dans la barbarie?? Quels sont les mécanismes psychiques à l'oeuvre pour que leur pensée se vide et que plus rien ne les retienne?? Quelles barrières émotionnelles et morales sont un temps franchies pour que surgisse l'impensable??
    Ce livre éclaire les conditions qui, d'étape en étape, conduisent à des actes aussi atroces. Il explore la clinique de la banalité du mal. Il nous semble incroyable de commettre de telles horreurs. Cela dépasse notre entendement. Pourtant, les cas ici présentés ne relèvent ni de la maladie, ni de la perversion, ni de la psychopathie. Autrement dit, ils nous ressemblent.

empty