• Tous les samedis matin, d'un accord tacite, une jeune femme et un jeune homme se retrouvent dans une rame de métro, et, le temps d'une poignée de stations, se dévorent des yeux. Leur dialogue silencieux se joue sur les airs d'accordéon de Liviu, un jeune musicien témoin de leur amour naissant. Mais aujourd'hui, c'est décidé, il ira lui parler. Quelques mots, un rendez-vous donné, et déjà il doit quitter son inconnue dont il ne connaît même pas le nom. Et puis, c'est le chaos. L'épaisse fumée qui sourde des entrailles plonge à nouveau Paris dans la désolation. Ceux qui se relèvent s'en trouvent à jamais changés, conscients que la vie est précieuse et l'amour, salvateur. Lui n'a plus qu'une chose en tête, retrouver celle dont le coeur est rivé au sien.

  • Longtemps Barbara a cru qu'elle serait une femme heureuse. Elle s'est pourtant éteinte au fur et à mesure des années, à trop attendre, vouloir, exiger un bonheur qui a fini par lui échapper. À la veille de ses quarante ans, Victor la quitte pour une autre, brisant une promesse qu'elle croyait éternelle. Après l'effondrement, elle plaque ce qu'il reste de sa vie parisienne pour aller s'installer à Antibes. Contre toute attente, c'est en acceptant un poste de directrice d'une résidence pour personnes âgées qu'elle va retrouver cette lumière qu'elle pensait engloutie par la vie. Comme si tout pouvait recommencer...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le bruit du silence

    Léa Wiazemsky

    Depuis combien d'années Laure n'a-t-elle pas passé une nuit chez son père ? Elle ne sait pas, évite de compter, ne vient plus que pour récupérer des affaires. Aujourd'hui, des toiles pour sa prochaine expo qu'elle enfourne dans sa vieille voiture. François est un écrivain misanthrope, dur, inconsolable veuf coupé d'un monde qu'il ne veut plus voir. Mais avec la neige, le sol boueux, la sortie de route, Laure est dans l'obligation d'y retourner avec un noeud au ventre. Affronter ce regard qui blesse, et les silences qui tuent la maison à petit feu. Un tête-à-tête forcé qui permettra, peut-être enfin, d'abattre les tristesses, les incompréhensions et les colères cristallisées...

  • Tous les lundis à midi et demi, elle le voit s'installer à la table 10 et commander son boeuf-carottes, derrière ses verres fumés. Qui est donc ce vieil homme pour lequel Clara, la serveuse, sent d'emblée une tendresse infinie ? Leurs deux solitudes, silencieuses et meurtries, se sont déjà reconnues. Elle, étouffée par une histoire qui la hante, lui, prisonnier d'un passé qui l'isole, s'échangeront les mots qu'il faut, les pardons qu'ils attendent, le plaisir de l'instant - une amitié pour la vie et le bonheur en héritage...

empty