Histoire du sport

  • Quand, au XIXe siècle, ceux que l'on n'appelait pas encore alpinistes se sont mis en tête de gravir des sommets, les artisans qui fabriquaient des sonnettes pour les vaches ont commencé à leur ­forger des outils. C'est leur histoire que raconte pour la première fois Denis Pivot, témoin et acteur de l'évolution du matériel, depuis le premier bâton de montagne de presque trois mètres jusqu'aux piolets techniques issus de la haute technologie.

    L'histoire des dynasties familiales d'artisans de la vallée de Chamonix, ces « forgerons de l'inutile », pionniers d'une aventure industrielle qui accompagne toujours les rêves des amoureux de la montagne.

  • 25 portraits de rebelles qui ont inventé leur destin et fait passer leurs engagements pour les droits civiques, contre la ségrégation et les discriminations au premier plan de leur réussite sportive.

    De Jackie Robinson à Bob Beamon, du poing levé de John Carlos et Tommie Smith à Kareem Abdul Jabbar, d'Arthur Ashe à Mohammed Ali et de LeBron James à Colin Kaepernick, l'histoire est traversée par des figures d'incorruptibles qui ont sacrifié le totem d'immunité conféré par leur réussite sportive à la lutte contre les inégalités.

    Ainsi, les femmes, longtemps invisibilisées dans leur pratique et plus encore dans leurs revendications : Eroseanna Sis' Robinson, Wilma Rudolph, Billie Jean King, Hassiba Boulmerka et aujourd'hui Caster Semenya, Sadaf Khadem ou la jeune Maori Davenport sont les figures d'une autre lutte qui a aussi ses héroïnes incorruptibles.
    Monstres sacrés, héros méconnus, destins hors du commun, Maryse Éwanjé-Épée présente 25 figures de rebelles du sport et retrace à travers elles plus d'un siècle d'histoire de la contestation politique...

  • Le sport célèbre les vainqueurs, leur sourire et leurs larmes, leurs performances et leur fortune. On en oublie le plus souvent les vaincus, les tricheurs et les hommes de l'ombre qui fabriquent le sport business : agents, dirigeants, entraîneurs, entrepreneurs, financiers, journalistes, bookmakers, dealers. Derrière les Mohamed Ali, les Eddy Merckx, les Pelé et autres Federer, cet ouvrage parcourt deux siècles d'histoire au contact de ces personnages occultes dont on parle peu mais qui ont eu plus d'influence que quiconque sur l'évolution de la pratique et de l'industrie sportives.
    Ainsi de Horst Dassler, ancien patron d'Adidas, inventeur du marketing sportif, faiseur de rois, d'argent et de champions. Son empire produisit tous les grands dirigeants du sport mondial, présidents du CIO (Juan Antonio Samaranch, Thomas Bach) ou de la FIFA (João Havelange, Sepp Blatter, tous deux déchus pour corruption). Ainsi également de ces médecins italiens qui, dès les années 1950, développèrent la science du dopage et gangrenèrent le cyclisme et bien d'autres disciplines. Ou encore d'Avery Brundage, président du CIO de 1952 à 1972, qui s'opposa ardemment au boycott des Jeux olympiques de Munich (1936) au nom de l'apolitisme du sport cher à Pierre de Coubertin, lui-même misogyne et raciste.
    Ce sont ces figures cachées dans les bureaux, dans les lobbies, dans les arcanes, mais aussi les oubliés, les parias, les sans-grades, les perdants sans qui le sport ne pourrait jamais célébrer les vainqueurs, que cet ouvrage fait sortir de l'ombre.

  • Aujourd'hui pratiquée sans contrainte par des millions d'hommes et de femmes, de jeunes et de moins jeunes, de champions et d'anonymes, la course à pied a vécu une véritable révolution ces trente dernières années.
    Au carrefour des années 1960 et 1970, la société montrait d'un doigt moqueur et désapprobateur les quelques coureurs qui osaient s'aventurer hors des stades pour s'ébrouer dans la nature, les considérant alors comme des excentriques. Les femmes n'étaient pas autorisées à s'aligner en compétition sur des distances supérieures à 800 mètres, la science médicale assurant que leur fragile corps se mettait gravement en danger en pratiquant l'endurance.
    Les personnages dont ce livre retrace le destin « héroïque » étaient tous de « petits coureurs », n'ont jamais gagné la moindre médaille olympique. Pourtant, Bill Bowerman, Kathrine Switzer, Fred Lebow, Steve Prefontaine et Noël Tamini ont révolutionné la course à pied. Ils en ont fait un mouvement populaire et planétaire. Par leur exemple, par leur passion, par leur conviction, ils ont offert à tous ce nouveau champ des possibles. Ils ont créé les conditions pour que chacun, quelles que soient ses aptitudes, sa forme, sa santé même, ait la conviction qu'il peut le faire. Ce livre est leur histoire. Ce livre est l'histoire de tous ceux qui un jour ont osé ou oseront se mettre à courir, et aller jusqu'au bout de leurs rêves et de leurs convictions.

  • Au fil de plus de soixante-dix ans d'anecdotes, de témoignages et de photographies recueillis par l'auteur Ben Marcus et Lucia Daniella Griggi, découvrez l'odyssée d'une discipline à mi-chemin entre divertissements pour enfants, sport extrême et arme de destruction urbaine.

  • La mauvaise foi, les simulations, les accidents bêtes, les ballons dégonflés, les grandes et petites manoeuvres, les juges subjectifs, les scandales, les réclamations, les coups en tous genres, le dopage, les faux pénis, les vrais contrôles, les vendus, les achetés, les suspendus, les arrangements, les truqueurs, les chromosomes  contrariés, les gros sous, les petites primes, les exclusions temporaires ou définitives, les moteurs cachés, les sifflets dorés, les penaltys imaginaires, et le plus souvent à l'insu de son plein gré...
    La triche dans le sport comme vous ne l'avez jamais lu, en près de 300 histoires et anecdotes complètement folles.  Pour gagner à coup-sûr ! 

  • 1892, Pierre de Coubertin se met en tête de faire revivre les Jeux olympiques, disparus quelque 1 500 ans plus tôt. Son Manifeste olympique, déclamé à la Sorbonne, jette les bases de son projet.
    1894, devant le premier Congrès olympique réuni à Paris, Coubertin livre sa Préface des Jeux olympiques alors que le principe de rétablissement des Jeux est décidé par les représentants de dizaines de nations.
    1896, le rêve devient réalité. À Athènes, Pierre de Coubertin assiste aux premiers Jeux olympiques de l'ère moderne et relate cet évènement dans ses Lettres olympiques.
    Pour la première fois, ces trois textes fondateurs sont réunis dans un seul volume pour donner à l'amateur de sport et d'histoire une vision cohérente et complète de ce que fut la renaissance olympique !

  • Le sport s'écrit à travers des personnalités et des collectifs forts et uniques.
    L'instant d'un match, d'une rencontre, le temps se suspend et la rivalité prend vie...
    Qu'elles soient incontournables, légendaires, historiques ou exceptionnelles, ces confrontations vont vous faire vibrer car elles portent en elles la passion qui habite ces champions.

  • Le sport est une institution en Amérique, autant le sport professionnel qu'universitaire. À travers l'histoire des sports les plus populaires, l'auteur nous emporte dans une machine qui laisse peu de place à l'improvisation. Les équipes s'entraînent pour gagner, les étudiants pour être repérés par de grandes équipes, le tout pour faire vivre le plus d'émotions aux fans.
    Tout est passé en revu, du début de la création des équipes populaires, du premier sportif noir qui entre en équipe professionnelle, puis ceux qui entrent en équipes universitaires.
    Mais le sport c'est aussi des chaines de télé qui se battent pour les retransmissions, c'est des milliards de dollars générés. Différentes ligues se constituent, négocient des contrats astronomiques, et le public en redemande.
    /> Dans L'Amérique et le sport, il est beaucoup question d'hommes, et si ce sont les rois en football américain, les femmes ne sont pas en reste et règnent sur le Soccer.
    Des premières équipes féminines qui font audience sur les télés de tous les Américains, aux nombreux sportifs de renoms, dont des français, le sport américain fascine aussi outre atlantique.

  • La période actuelle est marquée par une crise de la démocratie représentative et dans le même temps par le développement de dispositifs cherchant à développer la participation et la délibération. Le domaine du sport n'échappe pas à ce constat et les politiques sportives mises en oeuvre ces dernières années ont très souvent intégré des démarches participatives dans des domaines très différents (intégration, haut niveau, tourisme sportif, etc.) et à de multiples échelles allant d'expériences locales jusqu'aux débats nationaux sur les grands projets d'équipements sportifs. Alors que les politiques sportives ont été longtemps marquées par leur verticalité et par un interventionnisme fort de l'État, la conception des politiques sportives actuelles se veut plus horizontale, inclusive, co-construite et en réseau ; en un mot, plus participative. C'est précisément cette forme d'horizontalité que cet ouvrage se propose d'interroger en rassemblant des contributions de chercheurs en sciences sociales du sport (sociologie, histoire, droit, géographie...) et en proposant différentes études de cas. L'ouvrage analyse les politiques sportives sous un angle nouveau, celui de la démocratie participative, en portant un regard à la fois critique et distancié sur cette nouvelle offre participative, tout en dressant un panorama allant des politiques sportives de la ville à celles plus spécifiques des sports de nature et du développement territorial.

  • Pour revivre les grands moments sportifs de 2016.

    Tournez les pages et laissez-vous embarquer dans le grand barnum du sport mondial. Les plus grands évènements, les plus grands champions sont au rendez-vous de cet ouvrage.

    Classés dans une approche chronologique, vous suivrez au cours des différents mois le rythme éffréné des plus belles compétitions.

    Comme toujours chez Attitude, l'image aura une grande importance donnant une ampleur rare aux performances des sportifs.

    Aux commentaires, les sportifs eux-mêmes donneront un éclairage direct, percutant et plein de vérité sur les moments qu'ils ont vécus. Véritable valeur ajoutée à ce livre, les verbatims des sportifs sont un pendant idéal aux fabuleuses photos de sport que depuis toujours Attitude sait magnifier.

  • Ce livre est le fruit de plus de quinze années de recherche en histoire du sport et en littérature.
    Julie Gaucher profite ici de sa double expertise en littérature sportive et en histoire du sport pour rendre accessible à un large lectorat les textes qui ont accompagné l'histoire des sportives, des pionnières aux championnes d'aujourd'hui.
    En réunissant des textes de nature différente (manuels de savoir-vivre, traités de médecine, romans...), l'auteure s'est employée à rendre compte de la polyphonie discursive qui accompagne le développement du sport au féminin. À l'heure où les discriminations dans le champ sportif sont une préoccupation sociale et politique, ce retour historique par les textes permet de mieux comprendre l'ancrage historique de certains discours, mais aussi de circonscrire la prégnance d'imaginaires, de fantasmes et de normes.
    Grâce au découpage en chapitres, à l'approche chronologique du corpus et aux index (par nom d'auteurs et par pratiques sportives), les lecteurs pourront choisir leur parcours de lecture et trouver plus facilement des réponses à leurs questions. La plupart des textes proposés ne sont aujourd'hui plus accessibles alors même s'ils ont connu une importante diffusion et un écho social de premier ordre lors de leur publication : en les rassemblant dans cette anthologie, Julie Gaucher entend offrir un regard neuf sur l'histoire des sportives. Les notices introductives, en s'efforçant de contextualiser chacun des extraits, entendent souligner la portée des documents présentés.

  • Histoires insolites du sport

    Louis Nore

    • City
    • 6 Février 2019

    Savez-vous qu'autrefois, les coureurs du Tour de France carburaient au vin rouge ? Que l'équipe de hockey de Détroit ne joue jamais sans qu'une pieuvre soit lancée sur la glace ? Que le rugby est né de l'échappée d'un footballeur qui était fatigué... d'utiliser ses pieds ? Connaissez-vous le but le plus rapide du foot ou les records de l'extrême ? Et pourquoi tous les joueurs sont-ils habillés en blanc à Wimbledon ? Football, cyclisme, rugby, tennis, natation, boxe, marche ou course, sports mécaniques...: ce livre nous fait pénétrer dans les coulisses de tous les sports.
    On y découvre d'incroyables anecdotes, des faits méconnus, et on croise des dieux du stade comme des sportifs ratés. C'est un passionnant voyage dans une histoire indissociable de celle des hommes où se mêlent goût du jeu, de l'effort et de la performance.

  • Toni Bernos a fait partie de cette tribu, ces touche-à-tout de la montagne qu'il désigne aujourd'hui comme « les prisonniers de l'inutile ». Dominique Radigue, Bruno Cormier, Martial Moïoli, Bruno Gouvy, Jean-Marc Boivin, Stephane Deweze, Karen Ruby, Benoît Chamoux, Ellika Sindeman, Romain Vogler, Patrick Vallençant, Éric Escoffier,et bien d'autres de ses camarades ont trouvé la mort à force de chercher à repousser les limites. Ils s'étaient lancés corps et âme dans une quête dont ils n'avaient appréhendé ni l'ampleur ni l'issue. Les conséquences furent-elles proportionnelles aux risques engagés ? « Je ne sais pas, écrit Toni Bernos, mais il ne reste plus grand monde pour témoigner ou me contredire. Chanceux, j'ai survécu à des accidents que, maintenant, je peux qualifier de "surréalistes". »Les Prisonniers de l'inutile est un récit d'aventures, une histoire de montagne, d'amitié et d'expériences uniques vécues dans la capitale mondiale de l'alpinisme. Il égrène quinze ans de souvenirs mêlant des joies et des désespoirs extrêmes qui ont conduit Toni Bernos à haïr ce massif du Mont-Blanc autant qu'il l'a adoré.L'intensité des aventures dont il est question n'a d'égale que la singularité de leurs héros. Elles se confondent avec les pages du magazine Vertical que quelques-uns d'entre eux avaient créé.Skieur, alpiniste et parapentiste, Toni Bernos a vécu sa passion de la neige et du rocher jusqu'à manquer se tuer lui aussi. Loin de Chamonix, il s'est construit une nouvelle vie avant d'accomplir son devoir de mémoire. C'est un livre plein d'énergie, de défis, de délires, d'humour et d'émotion qu'il dédie à ses compagnons disparus et à cette époque insensée.

  • 12 juillet 1998, la France s'apprête à vivre une journée qui restera gravée dans les mémoires. Mais avant d'en arriver là, joueurs et sélectionneur ont passé par 4 ans de matchs plus ou moins compliqués dans un climat de scepticisme ambiant... pour finalement déjouer les pronostics et marcher vers une victoire mythique et inoubliable ! Revivez, au travers des déclarations, des archives et des articles de l'époque, cette ascension magique qui a fait vibrer la France et marqué l'histoire du foot ! Par son récit brut et objectif, ce livre vous fera redécouvrir la vérité du moment, celle que la mémoire collective a peut-être oubliée.

  • A travers l'emblème sportif du coq, revivez les plus beaux matchs, les ratés, les rires et les larmes des plus grands moments du sport français. Une petite histoire, pleine d'affection, du sport français.
    Cocorico, ou l'étoffe des héros à la française ! Le panache, l'esprit de clocher, la révolte et la revanche sont omniprésentes.
    Avec les bleus, revivez les matches les plus époustouflants, vibrez au rythme des batailles, suivez des figures phares, replongez dans ce doux goût de la victoire... car même lorsque les Français ont essuyé une défaite, ils auraient dû gagner !

  • L'ouvrage Petite anthologie sportive et autres plaisirs littéraires évoque le monde du sport et la littérature française.
    Au total, c'est une vingtaine de sports présents dans cet ouvrage : l'alpinisme, l'automobile, l'aviron, la boxe anglaise, le cyclisme, l'escrime, le football, le golf, la gymnastique, l'hippisme, le jiu-jitsu, la lutte gréco-romaine, la natation, le patinage, le ping-pong, la plongée sous-marine, le rugby, la savate, le tennis, le tir à l'arc.
    C'est aussi une vingtaine d'auteurs de la littérature française du XIXe siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Les auteurs, connus de tout le monde, sont une vingtaine, parmi lesquels Victor Hugo, Gustave Flaubert, Jules Verne, ou encore Alexandre Dumas, Guy de Maupassant, Alphonse Daudet, et au XXe siècle, Anatole France (prix Nobel), Marcel Proust (prix Goncourt) et Pierre de Coubertin (inventeur des Jeux olympiques modernes).
    C'est une façon drôle et légère de relire les classiques de la littérature française, à travers le thème qu'est le sport.

  • Si l'on posait la question «?qu'est-ce qu'évoque pour vous le mot Brésil???» aux passants de la rue, il est probable que l'on obtiendrait des réponses du type : carnaval, samba, caipirinha, Copacabana, culte du corps, capoeira, football... mais aussi : favelas, violence, corruption... Deux séries de termes qui mettent en évidence la double image qu'offre la société brésilienne à l'autre rive de l'Atlantique : un côté mythique, rêvé, enchanteur, et son opposé négatif...

    Si l'on interroge les mêmes passants à propos de leur connaissance du sport brésilien, bien peu pourront parler d'autre chose que du futebol et seront capables d'égrainer d'autres noms que ceux des footballeurs les plus connus : Neymar, Ronaldinho, Ronaldo, Zico, Sócrates, Pelé, etc.

    Et pourtant, le sport brésilien, à travers son passé comme son présent, est très riche en champions et exploits de toutes sortes en dehors de ses équipes de football : sait-on qu'une Brésilienne a dominé le tennis féminin mondial au tournant des années 1960 (Maria Esther Bueno), qu'un Brésilien a gagné trois les 500 miles d'Indianapolis (Hélio Castroneves), que le recordman du monde du 50 mètres nage libre en grand bassin est brésilien (Cesar Cielo), que le tennisman n. 1 mondial en double est un Brésilien (Marcelo Melo), que le troisième contingent d'étrangers en NBA derrière le Canada et la France est brésilien (neuf basketteurs), que depuis quinze ans le volley-ball masculin mondial est dominé par le Brésil, que les principaux rivaux de Teddy Riner aux prochains Jeux olympiques de Rio de Janeiro sont brésiliens (Rafael Silva et David Moura) ?

    Après le Mondial de football 2014, et dans la perspective des Jeux de Rio 2016, le Brésil vit le moment le plus exceptionnel de son histoire sportive. Aussi, il semble important de proposer au lecteur non seulement un condensé de l'histoire du sport au Brésil, avec ses exploits et ses champions, mais également son organisation et ses structures, les politiques sportives, et la place des pratiques sportives et physiques dans la vie quotidienne des Brésiliens des villes et des favelas qui ne se limitent pas au beach-football ou au beach-volley sur le sable de Copacabana...

  • Plongez-vous dans l'histoire du sport belge et découvrez ses plus belles anecdotes. Comme celle de l'architecte qui a conçu le stade olympique de Beerschot pour ensuite y gagner lui-même ses propres médailles. Ou celle d'un championnat de cyclisme flamand qui a dû compter sur l'aide d'un journal pour se lancer et qui est finalement devenu le Tour des Flandres Suivez la carrière de Jean-Michel Saive qui a passé 30 ans au top international du tennis de table. Ou (re)découvrez l'histoire de familles sportives, grandes équipes et sportifs héroïques d'hier ou d'aujourd'hui.

  • Alors que le rugby français a vécu au début de l'année 2017 un de ces drames dont lui seul a le secret à travers la fusion - finalement avortée - entre le Racing 92 et le Stade français, ce livre est réédité à point nommé. Publié en 1894, il s'agit du premier ouvrage jamais consacré au rugby en France. Un livre essentiel pour découvrir les débuts du rugby en France et en Angleterre. Surtout, il est signé par deux pionniers de ce sport, l'un issu des rangs du Racing, l'autre venu de ceux du Stade. Comme pour souligner que le rugby français n'aurait pas pu naître sans les deux premiers piliers que furent ces deux clubs, à la fin du XIXe siècle.

  • En 1854, Eugène Chapus marque l'histoire en publiant Le Sport à Paris. Pour la première fois, le sport ne se réduit plus aux courses de chevaux et le sportsman n'est plus seulement un cavalier. Dans ce premier ouvrage en français consacré au sport dans son sens moderne, Chapus décrit les pratiques de son temps - courses de chevaux mais aussi lutte, natation, patinage, aviron, gymnastique, tir au pistolet, boxe, etc. - et dresse les portraits des plus célèbres pratiquants de l'époque.
    Eugène Chapus (1800-1877) fut un journaliste mondain et un écrivain prolifique - auteur de nombreux guides de voyage - avant de devenir "publiciste de sport". En septembre 1854, il fonda le premier périodique consacré à ce qui fut la grande passion de sa vie : Le Sport, qui parut jusqu'en 1900.

  • Né en 1983 dans la partie Est du département du Nord (Maubeuge & Avesnes/Helpe), le rallye Charlemagne a atteint les sommets, accueillant des pilotes de toute l'Europe, avant de disparaître, puis de renaître. Cet ouvrage inédit, le premier consacré à ce rallye, retrace cette histoire.

empty