Artege

  • La Garde suisse pontificale est la plus petite armée du monde. Elle a été créée le 22 janvier 1506 sur l'ordre du pape Jules II.
    Les 110 militaires qui la composent sont une force militaire chargée de veiller à la sécurité du pape et du Vatican.
    Elle est la dernière Garde suisse encore existante (des détachements de mercenaires suisses servaient de garde rapprochée et protocolaire dans différentes cours européennes à partir du xve siècle).
    Son histoire se confond avec celle de l'Eglise et de l'Europe. C'est cette épopée méconnue qui nous est contée.

  • New York 2019, une jeune Américaine découvre le récit d'une guérison extraordinaire qui a eu lieu à Lourdes, en France. Troublée par le récit, elle décide d'enquêter pour comprendre...

  • Épris de liberté, ce colporteur a joué un rôle phare dans les débuts de la guerre de Vendée de 1793. La vie de celui qu'on surnomme « le saint de l'Anjou » peut se résumer en une phrase : vivre libre de croire. A 34 ans, il devient le premier généralissime de la grande armée catholique et royale. Son curé et ami, l'abbé Cantiteau, retrace son destin dans une lettre écrite en 1807 au Pin-en-Mauges, à l'un des premiers historiens de la Vendée en quête de témoins. Suivons les méandres de ses souvenirs, au moment ou il prend la plume ...

  • En 1790, Madame Élisabeth de France, petite soeur de Louis XVI, adresse une dernière lettre en guise de testament à son amie d'enfance, Angélique de Bombelles. Dans l'évocation de ses souvenirs, on découvre une fillette rebelle, pleine de charme et de vivacité, devenue vertueuse dans les grandeurs, magnanime dans la charité, fidèle dans l'amitié, intrépide dans l'adversité. Ange de la famille royale, cette princesse célibataire ne vit que pour aimer son prochain et son pays, en s'appuyant sur le Sacré-Coeur dont elle contribue à relancer la dévotion. Elle accompagne ensuite Louis XVI et Marie-Antoinette dans leur montée au calvaire, jusqu'au sacrifice suprême à l'âge de 30 ans, vingt ans jour pour jour après la mort de son grand-père Louis XV.
    />

  • Juillet 1940 : alors que les troupes françaises viennent de subir l'une des plus grandes défaites de leur histoire, Martin Wisenfalf, médecin strasbourgeois, retrouve sa femme Elisabeth, qui est juive, et sa fille. Devant le rattachement prochain de l'Alsace au Reich, il trouve plus prudent d'envoyer sa famille à Paris chez un cousin. Il lui reste à trouver un moyen d'obtenir des laissez-passer pour les voir régulièrement.
    C'est chose faite grâce à un professeur de médecine qui s'intéresse de près aux recherches de Martin sur les maladies infantiles. Durant près de deux ans, la guerre semble avoir oublié la famille Wisenfall qui vit au gré des quelques jours passés ensemble tous les trois mois. Mais le drame les rejoint lorsque Martin est engagé de force dans une division SS sur le front de l'Est. Pendant ce temps, la surveillance des Juifs parisiens s'intensifie...
    L'histoire est construite autour de flash-back qui permettent de passer du front de l'Est à la période heureuse de la famille Wisenfall, tenant le lecteur en haleine. Herr Doktor mélange le cadre de la seconde guerre mondiale et le récit intimiste centré sur une famille ballottée par le destin. Ici, pas de grands héros résistants ou d'immondes collaborateurs, les personnages ne sont que des êtres dont le seul objectif est de sauver ceux qui leur sont chers.
    Ce n'est que poussé par les événements que Martin devra prendre parti, sans renier pour autant le serment d'Hippocrate. Quelle humanité reste possible dans l'inhumanité ? Le dessin sensible et expressif de Régis Parenteau-Denoél permet de faire passer les multiples sentiments par lesquels passent les personnages. L'ambiance des planches est parfaitement soutenue par les couleurs chaudes d'Anna qui illuminent un album au propos sombre.

  • Retrouvons notre journaliste Léonore qui enquête sur un homme peu ordinaire du Grand-Siècle : Jean-Baptiste Delaveyne. Jeune mondain frivole l'abbé Delaveyne change radicalement de vie à l'instar de Charles de Foucauld. Brillant esprit au coeur tendre, ce curé de campagne nous fait penser à Coluche, à l'abbé Pierre et aussi à saint Louis en ouvrant des cantines et des hôpitaux pour les plus démunis et en créant des écoles pour filles désoeuvrées. Mais Dom Delaveyne va encore plus loin, il enrôle des jeunes filles et fonde la "Congrégation des Soeurs de la Charité de Nevers" afin de secourir tous les pauvres, à l'exemple du Christ.

  • De la Résistance à la guerre d'Algérie, en passant par trois séjours en Indochine, le destin d'Hélie de Saint Marc concentre les épreuves et les engagements de toute une génération. Disparu en 2013, Hélie de Saint Marc était un homme courageux et méditatif, tolérant et révolté, en un mot déroutant. À la lumière de son aventure, cette bande dessinée reprend les thèmes qui traversent la vie de ce témoin du XXème siècle : le courage, l'engagement, la fidélité, l'honneur, l'amour, la prison, la mort, le sens de la vie...

  • Avec Joseph et ses frères, la Bible nous raconte une histoire de jalousie, de courage, de rêves extravagants et de foi profonde... Les ennuis pleuvent sur ce jeune berger : battu et vendu par les siens, emmené en Égypte, acheté, calomnié, emprisonné ! Pourtant, il s'est vu en songe auréolé d'un immense pouvoir. Cela se réalisera-t-il un jour ? Oui, si Dieu le veut. Dans ce cas, Joseph en profitera-t-il pour se venger de ceux qui l'ont fait souffrir ? Pardonnera-t-il à ses frères, se laissera-t-il aller à la tendresse fraternelle ? Se montrera-t-il à la hauteur de son destin ? Un récit unique, à couper le souffle...

  • Il est des hommes qui se révèlent dans l'épreuve : ils sont rares, Tom Morel fait partie de ceux-là. Jeune lieutenant en 1940, c'est un contexte extraordinaire qui va révéler sa gloire militaire et sa grandeur humaine. Alors que l'armée française vit la débâcle, il résiste avec courage et ténacité aux hommes de Mussolini sur les plus hauts sommets d'Europe. Comment un homme de cette trempe aurait-il pu capituler ? Refusant tout compromis avec l'ennemi, il participe aux combats de «l'armée des ombres» avant d'entrer dans la lumière de la stratégie maîtrisée lors de son commandement du maquis des Glières. Soutenu dans l'adversité par une vie spirituelle profonde, il a marqué à vie tous ceux qui l'ont côtoyé de près comme de loin. Sa mort exemplaire à 28 ans le place aux premiers rangs du panthéon des héros de la Résistance !

empty