Edisud

  • Ce guide vous propose de découvrir le Canal du Midi de Sète à Toulouse dans les meilleures conditions. Bordé d'un chemin de halage parfois goudronné, souvent en terre, c'est le site idéal pour pratiquer le vélo, la plupart du temps en sécurité.

  • Les abbayes cisterciennes représentent une conception épurée, équilibrée et fonctionnelle de l'architecture religieuse. De là viennent leur beauté et la spiritualité qui s'en dégage. Elles sont le reflet d'un renouveau de la vie monastique intervenu au XIIe siècle et de son essor, sous l'impulsion de saint Bernard,dans toute l'Europe chrétienne, entre le XIIe et le XIVe siècle.
    La Provence a la chance de posséder trois de ces abbayes remarquablement bien conservées et restaurées.
    Bien insérées dans un environnement naturel préservé, Le Thoronet, Silvacane et Sénanque sont restées très proches de l'idéal cistercien des origines. Affiliées au même ordre religieux, on les appelle les trois soeurs provençales.
    Mais, même si elles se ressemblent, elles ont aussi, chacune, un caractère individuel bien affirmé.
    L'approche architecturale est complétée ici par des approches historiques, économiques ainsi que religieuses et spirituelles, raisons d'être de ces établissements. Un tour d'horizon des autres fondations cisterciennes de Provence, disparues ou toujours présentes, complète cet ouvrage.
    L'auteur SERGE PANAROTTO vit à Bouc Bel Air (13). Il est consultant en communication, passionné d'histoire régionale et dirige l'ensemble de la collection Edisud*Patrimoine chez Edisud.

  • En longues vagues bleues, les lavandes animent et illuminent les terres sèches, rudes et caillouteuses des plaines, et des collines de l'Europe méridionale. Les lavandes furent depuis les temps les plus reculés utilisées pour leurs qualités olfactives cosmétiques et médicinales.
    La distillation mieux connue en Europe à partir du XVe siècle permit l'extraction de l'essence de lavande dès lors plus largement utilisée dans la parfumerie, l'industrie et la médecine. Mais c'est au XIXe siècle que la culture de la lavande connut un important essor, lorsque l'industrie de la parfumerie en plein développement eut besoin d'importantes quantités d'essence de lavande.
    Longtemps plantes sauvages de simple cueillette, les lavandes furent peu à peu domestiquées et depuis plus d'un siècle l'objet de soins culturaux attentifs et sophistiqués.
    Ainsi dans un syncrétisme mêlant plaisir des sens et bien-être des corps, symbolique méridionale, et tradition, les épis bleus bénéfiques et parfumés nous renvoient à une Provence estivale, ensoleillée, immuable et idyllique.


  • 800 voies environ parmi les plus belles de provence intérieure.
    des spots internationalement connus aux falaises plus intimes. pour chaque itinéraire, tous les
    renseignements utiles sont indiqués : accès, exposition, longueur de corde, difficulté, et même une appréciation de l'environnement de la falaise afin de pouvoir organiser une sortie oú petits et grands pourront grimper en toute convivialité.

  • Des falaises abruptes aux couleurs flamboyantes que les visiteurs des quatre coins du monde s'empressent de découvrir et de photographier : les ocres du Luberon s'exposent !
    Classé par le Ministère de l'Environnement, le massif ocrier du Vaucluse tel que nous le connaissons aujourd'hui, est en réalité l'oeuvre d'un mariage inédit :entre le travail de la nature qui façonna peu à peu la terre jusqu'à lui donner des couleurs jaunes,orangées, rouges et même violettes,et l'intervention de l'homme qui, pendant près d'un siècle, exploita ce minerai de manière industrielle.
    De Roussillon à Rustrel, du Sentier des ocres au Colorado provençal, en passant par Gignac et Villars,ce livre propose un voyage à travers les époques et les usages qui font des ocres du Luberon un peu plus qu'une simple terre : une ressource économique pour les villages ocriers et une matière aux pouvoirs colorants exceptionnels.
    L'auteur SOPHIE LEDUC, responsable du pôle Patrimoine et Territoire à ôkhra, coopérative sur la couleur de Roussillon.
    CATHERINE GARDONE, photographe professionnelle, qui travaille régulièrement en partenariat avec ôkhra.
    Toutes deux résident dans le Vaucluse (84), la première à Roussillon, la seconde à Lioux.

  • Le guide propose pour chacun de ses circuits :.
    Une courte présentation. une fiche technique avec situation géographique, références des cartographies michelin et ign, points de départ, d'arrivée et altitude respective, nombre de cols rencontrés, niveau requis, horaire, période conseillée, informations d'accès routiers, stationnement. un carnet de route avec kilométrage cumulé, points de passages, altitudes, noms des routes et balisage, informations sur les pourcentages des pentes.
    Des fiches découverte des villages et hameaux pittoresques traversés et leur situation géographique, historique et leur attrait. des thématiques variées. des cartes couleurs avec les indications de reliefs montagneux, de reliefs forestiers, de cours d'eau, d'altitudes, de routes, de présence de villages et hameaux, sens du parcours, points de repères du carnet de route. des profils couleurs représentant les courbes de dénivelés correspondants aux différents points de passages.
    Des photographies

  • Colorées, ensoleillées, chaleureuses, conviviales, les fêtes en Provence, dans les Alpes du Sud et sur la Côte d'Azur, sont à l'image de ces pays aux caractères bien affirmés, aussi divers que variés. Enracinées de longue date ou éclosions nouvelles, elles rythment l'année au fil des saisons et du calendrier religieux qui en forme, pour l'essentiel, la trame ancestrale. On peut donc y trouver : - Des fêtes reliques, telles l'arbre de mai (Cucuron), le boeuf gras (Barjols) ou la danse des épées (Briançon), qui se perpétuent, ici et nulle part ailleurs ; - Des fêtes traditionnelles sans cesse revivifiées (carnavals, corsos fleuris, St-Eloi, bravades.) ; - Des pèlerinages célèbres (Stes-Maries-de-la-Mer), originaux (St-Gens) mais, le plus souvent, locaux, fervents et authentiques ; - Des fêtes identitaires où un village, une ville, un «pays», se rassemble autour de ses traditions, de ses croyances ou de la langue de ses ancêtres ; - Des fêtes de métiers (pêcheurs, bergers, potiers, vanniers.) - Des fêtes qui célèbrent les produits du terroir (olives, lavandes, truffes, châtaignes.) - Des fêtes à grand spectacle comme le carnaval de Nice, la Fête des citrons ou les nombreuses reconstitutions historiques.

  • L'un des plus beaux massifs de Provence est le théâtre de nombreuses randonnées pédestres.
    D'une lecture simple, facilitée par un code couleur très affirmé qui permet de donner de nombreuses informations.
    Ce guide se veut ludique et particulièrement attrayant dans sa présentation.
    Un travail de cartographie a été très soigné afin de faciliter les repérages des sites concernés.
    A consommer sans aucune modération.

  • Principal sommet de la région, montagne isolée qui culmine à 1910 mètres, le mont Ventoux domine toute la Provence. De nombreux chemins et sentiers se sont ouverts pour le plus grand plaisir des randonneurs et des vététistes. Ce pic, dont les faces nord et ouest sont abruptes et sauvages, s’étire comme une échine vers l’est et le sud, donnant naissance aux monts du Vaucluse, plateau habité depuis l’époque néolithique et truffé de grottes et avens, mais aussi d’abris de pierres sèches et de pittoresques hameaux typiques de cette région. - en début d’ouvrage, un plan d’ensemble permet de situer précisément chaque balade, les itinéraires sont de difficulté variable et vont de la promenade au circuit très sportif afin que chacun y trouve son plaisir. - itinéraires classés par ordre de difficulté croissante. - tous les parcours forment des boucles. - chaque randonnée fait l’objet de divers renseignements sur le temps, la distance, le niveau de difficulté, la dénivellation, la période favorable, les moyens d’accès, les particularités avant d’approfondir la description de l’itinéraire, complété par un schéma et un profil.

  • Innombrables et vénérables, les chapelles rurales sont indissociables des paysages de provence.
    Chaque village en possède au moins une et quelques-uns en ont jusqu'à quatre, cinq ou plus. vous découvrirez dans ce petit ouvrage les incontournables, les plus connues, les moins connues et beaucoup d'autres, méconnues ou inconnues, mais intéressantes par leur architecture, leur décor, leur histoire, les traditions qui s'y rattachent ou par leur situation géographique originale ou exceptionnelle. elles sont l'essentiel du patrimoine de ce pays et témoignent de la foi, un peu assoupie mais toujours vivante, des provençaux.
    Beaucoup de ces sanctuaires revivent périodiquement à l'occasion d'une célébration religieuse, d'un pèlerinage ou d'une fête patronale. tous les âges et tous les styles, du roman au contemporain, sont représentés en provence.

  • Ce petit beau livre propose une balade insolite à travers la Provence durant la saison hivernale, découpée en 5 grands thèmes : - les sites remarquables (le Mont Ventoux, les Alpilles, le Luberon.), - le patrimoine architectural des villes et villages (Gordes, Glanum, Marseille.), - le monde sauvage (flore, faune et produits de la terre), - les activités agricoles (transhumance, cueillette des truffes, des olives et du mimosa, taille des vignes.), - les fêtes (marchés de l'Avent, messe de Minuit, Carnaval.). Textes et légendes agrémentent l'ensemble, mais ce sont surtout les superbes photos de Laurent Giraudou qui ont la part belle dans ce livre. Un sublime ouvrage pour découvrir et apprécier la Provence hors saison.

  • A l'ombre de l'oustaou, venez goûter la douceur de vivre, déguster les trésors culinaires, admirer les traditionnels costumes et voyager au gré des légendes de la Provence. Grâce à cet inventaire largement illustré, qui sent bon l'huile d'olive, le pistou, l'air marin autant que le parfum des collines, redécouvrez une Provence populaire, fière de ses traditions, attachée à un art de vivre profondément ancré dans le terroir. Les objets quotidiens, la palette des paysages, les rites qui ont façonné l'identité provençale livrent ici leurs secrets, petits et grands.

  • Suivons le guide. Cet ouvrage propose une visite commentée de la cité fondée 600 ans avant notre ère par les Phocéens, à partir de la colline de la Garde, lieu emblématique s'il en est, afin de l'appréhender dans son contexte géographique global et dans toute son éblouissante beauté. Pas à pas, livre en main, le visiteur découvrira l'histoire et les hauts lieux de Marseille tout au long d'un itinéraire qui lui permettra de comprendre toute la richesse, tout la diversité de cette ville au bout de la France, porte du Sud et de l'Orient. Album souvenir que le visiteur de passage emportera, album photos du Marseillais amoureux de sa ville, ce guide largement illustré sera l'indispensable compagnon d'une promenade à la découverte d'une ville et de son histoire.

  • En 1993, Patrick OLLIVIER-ELLIOTT publiait chez Edisud "Luberon d'Aigues, carnet d'un voyageur attentif", qui reçut le Grand Prix de l'édition régionale de Provence et le Prix de l'Académie de Marseille. Cet ouvrage, alors décrit comme "le guide atypique mais idéal pour l'évasion vers les bonheurs fous", et depuis toujours demandé par les résidents et les visiteurs de cette contrée que le monde entier appelle maintenant "Le Luberon" a-t-il vieilli ? Ou plus exactement, ce pays a-t-il beaucoup changé en vingt ans ? Après avoir déjà réactualisé Luberon d'Apt en 2007, l'auteur a repris son bâton de pèlerin, sa besace, son carnet de note et sa plume à dessin, et a revisité chaque village, chaque site, y compris les chapelles perdues au bout de chemins impossibles. Et Dieu sait s'il y en a ! Voici donc - vu par un oeil qui a mûri - la re-découverte d'un pays qui, sans que ses montagnes et villages aient trop changé de place, s'est également bien modifié. Un livre à lire aussi bien par ceux qui veulent découvrir une Provence encore parfois sauvage, et par ceux qui voudront comparer deux visions dans le temps d'un pays qu'ils affectionnent.

  • Un matin on se réveille avec au coeur une folle envie d'ailleurs...
    - Prendre un chemin inconnu, entrer dans un village encore plein de mystère ; - Laisser son nom derrière soi, voir ce qu'il y a de l'autre côté de la colline...

  • Pays de Sault, plateau d'Albion, collines et lavanderaies de Banon : des paysages dans lesquels se déplaceront pour l'éternité Gédémus, Panturle, les personnages de Giono.
    Après avoir fait découvrir le Luberon au fil de sa double plume - écriture et dessin - Patrick Ollivier-Elliott nous emmène à travers les hautes solitudes de ces derniers pays purs, et à la découverte des secrets de leurs villages, avec toujours son oeil inquisiteur qui n'ignore aucun détail, son ton mi-amoureux, mi-caustique, et ses croquis qui présentent l'essentiel au visiteur attentif. Cet ouvrage est le premier d'une nouvelle série consacrée à la Haute-Provence.

empty