Un remède à la mélancolie Un remède à la mélancolie
Un remède à la mélancolie
Un remède à la mélancolie

Un remède à la mélancolie

Traduction JACQUELINE HARDY 

À propos

Deux chevaliers en armure suffiront-ils pour vaincre l'effroyable dragon qui sévit dans la région? Quelle rencontre magique peut-on faire sur une plage de la côte basque, par un beau jour d'été? Que feriez-vous si vous deviez partager avec cinq autres personnes un splendide costume couleur glace à la vanille? Votre femme comprendrait-elle si vous lui annonciez qu'est enfin arrivée pour vous l'heure du grand départ? Qui saura trouver le mal mystérieux dont souffre Camillia Wilkes, quel est donc le meilleur remède à la mélancolie?

Les vingt-deux nouvelles qui composent ce recueil nous présentent toutes les facettes du talent de Ray Bradbury. Tantôt tendre, tantôt cruel, souvent poétique et émouvant, il n'a pas d'égal pour, en quelques pages, nous transporter ailleurs



Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782070447381

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11.4 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    173 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Ray Bradbury

Raymond Douglas Bradbury (1920-2012)
est né dans l'Illinois. Il a raconté son
enfance, sous une forme déguisée, dans Le
vin de l'été. Découvrant Edgar Allan Poe,
Jules Verne, Edgar Rice Burroughs, les
premières bandes dessinées de science-
fiction, les films d'horreur, il décide très
tôt de devenir écrivain et fonde dès l'âge
de quatorze ans un magazine amateur
pour publier ses textes. Malgré quelques
nouvelles fantastiques parues dans des
supports spécialisés, son style poétique ne
rencontre le succès qu'à la fin des années
quarante, avec la parution d'une série de
nouvelles oniriques et mélancoliques, plus
tard réunies sous le titre de Chroniques
martiennes. Publié en 1953, Fahrenheit 451
assoit la réputation mondiale de l'auteur,
et sera adapté au cinéma par François
Truffaut. Bradbury abordera également
d'autres genres ; ainsi le roman policier
avec La solitude est un cercueil de verre,
le fantastique avec L'homme illustré, et
d'autres domaines, en transposant Moby
Dick au cinéma avec John Huston, et en
écrivant des scénarios pour la mythique
série télévisée La Quatrième Dimension.
Développant des thèmes volontiers
antiscientifiques, Bradbury s'est attiré
les éloges d'une critique et d'un public
non spécialisés, sensibles à des visions
nostalgiques et à sa prose accessible.

empty