Pascal Pascal
Pascal
Pascal

À propos

Dans la vie d'un lecteur, certains auteurs occupent une place à part - lectures inaugurales, compagnons de tous les jours, sources auxquelles on revient.
La collection « Les auteurs de ma vie » invite de grands écrivains d'aujourd'hui à partager leur admiration pour un classique. Elle reprend le principe des « Pages immortelles », publiées dans les années trente et quarante chez Corrêa/Buchet Chastel : chaque volume se compose ainsi d'une présentation de l'auteur choisi ainsi que d'une anthologie personnelle.
Ces rencontres extraordinaires, ici partagées, sont pour le lecteur de belles occasions de relectures ou de découvertes.
Parlant de Pascal, Michel Schneider a choisi de faire le portrait d'une écriture. Il fait entendre les mots de la dramaturgie pascalienne, ceux qui sont repris et entrelacés, dans des motifs presque musicaux : Dieu, jeu, coeur, joie, ordre, infini, moi, mort.
« Pascal n'est personne. Il est celui qui ne sait pas qui il est mais qui le sait mieux que personne. Il est chacun de nous. Écrites pour lui seul, amères, sévères, les Pensées parlent à tous ceux qui ont souffert, désiré, perdu. » Lisons donc le recueil de ses plus belles pages comme s'il nous donnait des nouvelles de nous-mêmes.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782283030059

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    244 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    240 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Michel Schneider

Écrivain et psychanalyste, Michel Schneider a été directeur de la Musique et de la Danse au ministère de la Culture entre 1988 et 1991. Il a écrit de nombreux livres, dont un certain nombre sur la musique : Glenn Gould piano solo (Gallimard, 1988), La Tombée du jour, Schumann (Ed. du Seuil, 1989), Musique de nuit et Prima Donna. Opéra et psychanalyse (Odile Jacob, 2001). Parmi ses autres ouvrages, citons Marilyn dernières séances (Grasset, 2006, Prix Interallié) et Comme une ombre (Grasset, 2011).

empty