Baudelaire Baudelaire
Baudelaire
Baudelaire

À propos

Dans la vie d'un lecteur, certains auteurs occupent une place à part - lectures inaugurales, compagnons de tous les jours, sources auxquelles on revient.
La collection « Les auteurs de ma vie » invite de grands écrivains d'aujourd'hui à partager leur admiration pour un classique. Elle reprend le principe des « Pages immortelles », publiées dans les années trente et quarante chez Corrêa/Buchet Chastel : chaque volume se compose ainsi d'une présentation de l'auteur choisi ainsi que d'une anthologie personnelle.
Ces rencontres extraordinaires, ici partagées, sont pour le lecteur de belles occasions de relectures ou de découvertes. « L'odeur de soufre s'était largement évaporée quand j'ai lu les Fleurs du mal pour la première fois. Un demisiècle plus tard, je suis sûr que le livre de Baudelaire, rouvert tant de fois depuis, m'a fait comprendre assez vite que la littérature, et singulièrement la poésie, agrandissait le réel. Baudelaire était bien ce magicien ès lettres » dont il parle dans sa dédicace à Théophile Gautier. Magicien et savant, tour à tour ivre de ses pouvoirs et mélancolique, accablé par la malchance, désigné par le sort pour être un génie malfaisant, qui épouvante sa propre mère. Jeune lycéen, comment ne pas être sensible à cette prose, à cette provocation, alors qu'on exagère tout et qu'on ne veut croire à rien ? »

Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Biographie

  • EAN

    9782283030523

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    197 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gérard Macé

Gérard Macé est né en 1946 à Paris.
Aux éditions Gallimard, il a publié depuis 1974 des
proses narratives et poétiques, comme Bois dormant, Le
dernier des Égyptiens, la série intitulée Colportage, ainsi
que des poèmes et, récemment, trois volumes de Pen-
sées simples.
À l'image poétique, il ajoute l'image photographique à
partir de 1997, comme en témoignent La photographie
sans appareil, Mirages et solitudes, Éthiopie, Le livre et
l'ombrelle ou La couleur est un trompe-l'œil, tous parus
aux éditions Le Temps qu'il fait.
Il a reçu le Grand Prix de poésie de l'Académie fran-
çaise pour l'ensemble de son œuvre en 2008.

empty