L'androgyne en littérature L'androgyne en littérature
L'androgyne en littérature
L'androgyne en littérature

L'androgyne en littérature (PREFACE DE FREDERIC MONNEYRON)

À propos

" Figure polymorphe, l'androgyne invite à des interprétations sans cesse renouvelées. De la figure mythique des cosmogonies anciennes à l'instance psychique des psychologies contemporaines, le spectre des possibles est des plus ouverts. L'androgyne est devenu concept d'analyse mouvant mais en même temps opératoire. Il n'est plus seulement un mythe critique de la doctrine psychanalytique elle-même, ni même un concept critique comme on pouvait être tenté de l'interpréter dans une optique plus littéraire, mais une voie d'approche de la production littéraire dans son ensemble. Prenant appui sur des considérations théoriques - psychanalytiques, mythologiques et poétiques -, cet ouvrage invite à reconsidérer la question de l'androgyne à travers des auteurs attendus (Balzac, V. Woolf, C. Louis-Combet) mais aussi des écrivains moins prévisibles (Scarron, Queneau, I. Eberhardt), empruntés au domaine français autant qu'a la littérature du Maghreb. A travers ce voyage dans les textes, on éprouve la fascination des écrivains pour un autre régime de l'identité, qui ne contraint pas à choisir (être un homme ou une femme) et autorise les contraires à coexister. "



Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

  • EAN

    9782915611380

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    282 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    530 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Héla Ouardi

Héla Ouardi est tunisienne. Professeur de littérature et de civilisation françaises, elle est également chercheur associé au Laboratoire d'études sur les monothéismes au CNRS. Parmi ses nombreux articles : « De l'autorité en islam », dans la revue Le Débat (2012).

empty